Trust assurances Algérie lance sa formule TBC moins chère de 70%

Dans l’esprit de transformer le comportement des conducteurs au volant et de réduire le taux de sinistralité enregistrée, ces dernières années dans la branche automobiles, la compagnie d’assurances Trust assurances Algérie a présenté, hier soir à l’hôtel El-Aurassi d’Alger, une nouvelle formule.

Labellisée Trust bon conducteur (TBC),  elle entièrement dédiée aux automobilistes censés être nominés, chaque année, «meilleur conducteur en Algérie».

Lancé au mois de septembre dernier, «ce nouveau produit se veut un système de couverture qui interpelle tout le monde pour atténuer la tragédie sur nos routes devenues un tombeau à ciel ouvert ces dernières années», a indiqué le directeur général de Trust assurances Algérie, Abdelhakim Hadjou, affirmant que «ce produit sera également décliné sous la forme islamique Takafoul, récompensera la bonne conduite et contribuera à la sensibilisation contre les accidents de la circulation».

Quelles sont alors les caractéristiques de TCB et quels sont les avantages de cette formule qualifiée par Abdelhakim Hadjou de «magique» et d’«innovante» ?

Moins chère de 70% par rapport à d’autres formules, TBC est contractée au niveau de 240 agences et courtiers de Trust assurances Algérie sans aucune franchise en «tous risques» et le remboursement à hauteur de 100% des réparations. Elle ne limite pas l’âge du conducteur ou encore le millésime du véhicule.

TBC permet au conducteur non fautif de reconduire et de recharger la garantie dans le cas où celui-ci n’enregistrerait qu’un seul sinistre par année. L’idée étant de créer un club de bons conducteurs avant de l’élargir en mutualité et, enfin, permettra aux bons élèves de gagner des cadeaux et d’être certifié bon conducteur à travers une méga tombola.

Convaincu que cette nouveauté devra faire la différence avec la concurrence en termes d’innovation, Abdelhakim Hadjou a indiqué que l’Algérie a enregistré, depuis 1970, 1,52 millions d’accidents de la route ayant provoqué le décès de plus de 225 000 personnes et 2,02 millions de blessés.

Abdelhakim Hadjou fera savoir que «toutes les études et les réflexions engagées à Trust assurances Algérie ont abouti à un seul résultat : le facteur humain est responsable, chaque année, de 96% de la sinistralité sur nos routes, avec 4 000 morts et plus de 60 000 blessés».

Abordant la santé financière de la compagnie, Abdelhakim Hadjou a révélé que Trust assurances Algérie a enregistré un taux de croissance de 28% en 2018 contre 13% seulement en 2017, alors que le taux de croissance constatée, durant le premier semestre de l’année en cours, est au même niveau que celui enregistré durant la même période de l’année 2018, sachant que la compagnie a enregistré 408 936 contrats d’assurances de janvier à octobre 2019.

Pour aboutir cet objectif, Trust assurances Algérie a revu à la hausse son capital social à hauteur de 56% pour atteindre 3,2 milliards de dinars en 2018.

Enfin,Abdelhakim Hadjou  a indiqué que la compagnie mise actuellement sur l’accélération des procédés de digitalisation pour moderniser totalement la relation avec la clientèle et les banques.

Y. Oumakhlouf

 

Les commentaires sont fermés.