Tonic Industrie s’achemine t’elle vers la solution de ses problèmes?

Avec l’installation d’une nouvelle équipe dirigeante, l’entreprise Tonic Industrie s’achemine vers la solution de ses problèmes. C’est ce qui transparaît d’un communiqué publié par l’entreprise.

« Cette nouvelle équipe dirigeante  choisie par le Holding CHIMIE ACS est composée de compétences triées minutieusement par rapport aux besoins d’une véritable stratégie de relance » précisent les rédacteurs du communiqué.

La nouvelle équipe est composée de Yalaoui Idriss, président du Conseil d’administration et Zahar Aomar, Directeur général.

Elle se dit prête à relever le défi et remettre l’entreprise sur les rails. Aussi, un programme de redressement est déjà mis en place.

Grâce à ce plan,  des salaires partiels sont versés aux travailleurs, les principaux partenaires renouent contact avec l’entreprise et les  clients les plus importants sont approvisionnés.

«  L’entreprise possède toutes les compétences techniques qu’il faut, elle dispose également d’une  nouvelle stratégie économique. Ce qu’il lui faut, c’est un bon conducteur sachant comprendre les motivations de la ressource humaine usée par une crise qui n’en finit pas » explique le président du conseil d’administration dans le communiqué.

Pour rappel, Tonic Industrie  fait face à des difficultés de relance depuis l’année 2008.

En 2017, l’entreprise en pleine crise financière, reçoit un montant de plus de 1 milliard de DA pour faire redémarrer le complexe. La somme injectée n’a pas suffi à débloquer la situation et les problèmes persistent.

Durant l’été 2019, la situation  de l’entreprise Tonic Industrie se dégrade plus encore.  Les salaires ne sont pas versés depuis plusieurs mois. Ce qui pousse les travailleurs, à déclencher un mouvement de grève illimitée.

Faute d’approvisionnement  en matières premières par manque de trésorerie, les unités de production sont à l’arrêt.  Certaines unités fonctionnent à 3% de leurs capacités, affirment les travailleurs qui étaient en grève de travail.

En septembre 2019, une rencontre a été organisée au sein de l’entreprise, dans la zone industrielle de Bou Ismail, entre les responsables de l’entreprise, les représentants du Conseil de participations de l’Etat, de l’inspection du travail et du directeur de l’industrie de la wilaya de Tipaza.

Il était alors question de trouver une sortie de crise pour l’entreprise qui offre 3000 postes de travail.

Tonic Industrie est spécialisée  dans la transformation du papier, la production du carton sans oublier l’édition et l’impression. Elle dispose également d’une unité de recyclage de vieux papier qui fonctionne à 60% de ses capacités.

Rania Derouiche

Les commentaires sont fermés.