Le SIEERA 2020 qui devait s’ouvrir aujourd’hui a été reporté

La 3ème édition du Salon international de l’Environnement et des Energies Renouvelables « SIEERA 2020» qui  devait s’ouvrir ce matin  au palais des expositions Safex  (9 au 11 mars courant), a été reporté à une date ultérieure non encore définie, par mesure préventive contre le Coronavirus.

Pour rappel ce Salon est voulu mettre en évidence le potentiel d’innovation de la jeunesse algérienne dans les domaines des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement.

« Notre objectif dans cette édition est de soutenir et d’aider les micro-entreprises et startups vertes à se faire connaitre et à se développer en leur offrant des espaces de promotion pour leurs produits et services », avait affirmé  Mme Benharrats, ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables  dans un entretien à l’APS.

Aussi, la mise en place des incubateurs par le ministère de la Micro entreprise permettra notamment à ces jeunes créateurs de mâturer leurs projets pour aboutir à des entreprises productives, qui seront accompagnés par le ministère de l’environnement dans toutes les étapes.

Placée sous le haut patronage du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, cette 3ème édition qui mise sous le thème, « Les startups vertes: locomotive du développement durable et de l’économie circulaire », devait regrouper, plus de 130 entreprises publiques et privées, organismes, institutions et plusieurs associations de la société civile ainsi que 5 pays étrangers qui sont ,l’Allemagne, l’Espagne, la Turquie et la France aux côtés de la République de Corée du sud qui est l’invité d’honneur de cette édition, selon la ministre. A noter que pour la Corée du Sud  17 entreprises et organismes ont confirmé leur présence.

Le choix du thème de cette 3éme édition s’inscrit dans la stratégie du secteur de l’environnement arrêtée dans le plan d’action du gouvernement visant  à promouvoir les opportunités d’investissement et d’entreprenariat vert dans les différentes filières de l’économie circulaire.

Mme. Benharrats a affirmé que « des textes réglementaires sont en cours d’élaboration pour mettre en place les mécanismes de facilitations et d’appui administratifs et financiers dont vont bénéficier ces startups ».

Elle a rappelé dans le même cadre que les plus hautes autorités du pays accordent une importance particulière à l’émergence et au développement des startups dans les différents secteurs et domaines d’activités ajoutant que son secteur s’inscrit, à ce titre, aux côtés des institutions et départements ministériels dans cette vision.

S’agissant la conclusion de partenariats dans le domaine de l’écocitoyenneté, Mme  Benharrats a assuré que” des partenariats avec plusieurs pays qui ont fait leur preuve dans le domaine de l’écocitoyenneté seront engagés dans un avenir très proche et ce pour appuyer la transition écologique et économique du pays.

Sur un autre chapitre, la ministre  a affirmé que son département veillera à une mise en place imminente des bases de l’économie circulaire créatrice de richesses et d’emplois, pour contribuer à l’émergence d’un nouveau modèle économique et ce dans le cadre de la transition écologique.

Elle a expliqué, dans le même cadre que la  stratégie de secteur de l’environnement et des énergies renouvelables ne se repose pas seulement sur la transition écologique mais aussi sur les transitions énergétique et éco-citoyenne ajoutant que le rééquilibrage territorial entre le nord et le sud  ainsi que l’environnement saharien seront également au cœur des priorités de ce secteur.

Pour rappel la précédente édition s’est soldée par la signatures de plusieurs conventions. Le SIEERA 2020, sera l’occasion de faire le point de ce qui a été concrétisé dans le cadre de ses conventions.

Brahim S

 

Les commentaires sont fermés.