Service public: Une conférence internationale pour les start-up à la mi-novembre

Une conférence internationale intitulée «appui aux startups dans les domaines de service public et d’adressage» aura lieu le 16 novembre prochain à Alger.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, organisateur de cet événement, «l’objectif principal de cet événement est d’appuyer et d’accompagner ces start-up et de créer un écosystème territorial numérique dans le domaine du service public de proximité et des applications développées en matière d’adressage et de géolocalisation».

Cette rencontre vise «la promotion du partenariat entre le ministère, les établissements publics et les start-up, en mettant le savoir-faire de ces dernières au service des prestations publiques offertes au citoyen». Ajoute cette même source.

Cette conférence internationale «vise également la gestion d’un service public local à partir de solutions intelligentes, l’implication des porteurs de projets innovants permettant l’appui au développement local durable, la modernisation de la qualité des services publics de proximité, l’amélioration du cadre de vie du citoyen et la consolidation de la démocratie participative».

Par ailleurs, et dans le souci d’associer les forces jeunes, le ministère de l’Intérieur lance une plateforme digitale dynamique dédiée à tous les porteurs de projets souhaitant adhérer à cette dynamique participative et contribuer au processus du développement local durable.

«Cette plateforme digitale disponible sur le site officiel du ministère est dédiée à la réception des offres présentées par des start-up ou des jeunes porteurs de projets, à travers l’inscription directe de leurs projets innovants reposant sur les technologies numériques et les solutions intelligentes développées dans les domaines du service public de proximité, de l’adressage et information géo-spatiale, de la numérisation des prestations publiques, des énergies renouvelables et environnement, l’aménagement et attractivité du territoire et la gestion des risques majeurs et des nouvelles villes», précise le document.

Ainsi, explique le ministère de l’Intérieur, «la plateforme constituera un référentiel sectoriel pérenne qui regroupera toutes les idées porteuses de solutions intelligentes, innovantes et profitables au service public local, qui sera mis à la disposition des collectivités locales».

Cette plateforme se veut, par ailleurs, un outil technique de pointe visant à mettre les start-up en regard des objectifs de développement tracés par les collectivités territoriales dans le cadre de l’unification des initiatives.

«Dans l’objectif d’encourager les jeunes projets innovants, un comité d’experts procédera à la sélection de certains projets répondant aux besoins et préoccupations des collectivités territoriales, pour la signature d’accords d’entente sous forme de partenariat, à la faveur de la tenue de la conférence internationale prévue dans deux semaines», ajoute la même source.

Du reste, et pour améliorer et fructifier l’approche participative et de l’intégration de la recherche scientifique avec des établissements spécialisés et des experts dans les différentes politiques publiques et stratégies sectorielles, le ministère de l’Intérieur a lancé un appel à contribution en vue d’enrichir les travaux de la conférence nationale prévue et sortir avec des recommandations permettant de mettre en place des mécanismes pérennes pour l’intégration des start-up dans le processus de développement durable, au profit du citoyen.

Yanis Oumakhlouf

Les commentaires sont fermés.