Secteur public: La production industrielle en hausse de 4,6%

La production industrielle du secteur public a enregistré une bonne performance au courant au troisième trimestre de l’année en cours.

En effet, selon l’Office national des statistiques (ONS), cette production du secteur public  a connu une hausse de 4,6%, période durant laquelle plusieurs secteurs ont enregistré des améliorations appréciables par rapport à la même période en 2018.

«Cette performance a situé la moyenne de la production industrielle publique sur les neuf premiers mois de l’année en cours à  plus de 5% par rapport à la même période de l’année écoulée», a révélé l’ONS.

Les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, l’énergie, électriques et électroniques (ISMMEE), les industries agro-alimentaires et les hydrocarbures sont les secteurs les plus touchées par cet essor.

Ainsi, la production industrielles des ISMMEE a connu une augmentation de 21%, un taux appréciable, mais en recul par rapport à ceux enregistrés aux deux premiers trimestres, avec respectivement +33,4% et +32%, situant la hausse de la production à 29% entre janvier et septembre 2019, par rapport à la même période de 2018.

Plusieurs activités, des ISMMEE, ont contribué à cette performance, essentiellement, les branches de sidérurgie et transformation de la fonte et acier (+68,1%), les biens d’équipement métalliques (+63,6%), et celle de fabrication des biens d’équipement électrique (61%).

Le secteur de l’énergie (électricité) a continué sa performance avec une hausse de la production de 8,3%, soit une variation aussi importante que celles inscrites aux deux premiers trimestres, respectivement  +5,1% et +9,5%, situant la croissance de la production du secteur à 7,7%, sur les neuf premiers mois de 2019.

Cette tendance haussière a concerné également les industries agro-alimentaires qui ont enregistré une hausse de la production de 4,4% et de 2,7%.

Cette performance est due à l’amélioration des activités des branches du secteur, à savoir, la fabrication des produits alimentaires pour animaux (+14,9%), l’industrie du lait (+3,9%) et le travail du grain (+3,8%).

Le secteur des hydrocarbures a poursuivi sa performance avec une hausse de production de 3,2%.

Ce taux positif est dû à performances réalisées par les branches liquéfaction gaz naturel (26,6%) et le raffinage du pétrole brut (6,9%), alors que la branche  de la production du pétrole brut et gaz naturel a reculé de -1,3%.

Après des hausses appréciables, qui ont été enregistrées durant le premier et le second trimestre, avec respectivement 58,3% et 128,4%, les industries divers ont poursuivi leur performance, mais de moindre importance, avec une hausse de production de 10,5% au troisième trimestre, situant, ainsi la moyenne de production à 56,1% durant les neuf mois 2019.

Synthèse : Salim Oukaci

Les commentaires sont fermés.