Peugeot Citroën Production Algérie: Les premiers véhicules en mars 2020

Les premiers véhicules de « Peugeot Citroën Production Algérie » seront assemblés dès le mois de mars prochain, selon le groupe PSA. Le lancement de la première phase industrielle est donc prévu pour le 1er semestre 2020, pour la future unité de production automobiles «Peugeot Citroën Production Algérie», dont les activités de chantier se déroulent à un rythme soutenu.

Selon cette même source,  les travaux de l’unité, pour rappel lancés officiellement le 21 juillet dernier se déroulent conformément au planning prévisionnel et n’accusent donc pas de retard. Et ce, ajoute le groupe PSA, grâce  notamment aux efforts des équipes algériennes et des partenaires nationaux et internationaux.

En effet, selon PSA, le bâtiment abritant les futures activités de montage des véhicules et de contrôle qualité de « Peugeot Citroën Production Algérie » est sorti de terre à la fin du mois d’octobre dernier et l’assemblage de la charpente de ce bâtiment est sur le point de s’achever.

Par ailleurs, précise cette même source le recrutement des équipes de cette nouvelle entité  a commencé avec un effectif de 60 personnes, à ce jour, et devra passer à près de 400 personnes vers la fin de l’année 2020.

En outre, cette nouvelle usine qui répondra aux meilleurs standards de l’industrie automobile, représente un investissement global à terme de 120 millions d’euros.

Ainsi, plusieurs véhicules y seront assemblés permettant de répondre au mieux aux attentes des consommateurs algériens friands de la marque au lion.

Pour rappel, le site de production de « Peugeot Citroën Production Algérie » est implanté dans la commune de Tafraoui,  dans la wilaya d’Oran, sur un terrain de 40 hectares, en plus des 80 hectares attenants dédiés à l’implantation des fournisseurs de proximité ( entreprises de sous-traitance) qui accompagneront le Groupe PSA par la fourniture de pièces pour l’usine de Tafraoui mais également à l’exportation pour les besoins d’autres usines du groupe PSA.

Yanis Oumakhlouf

 

Les commentaires sont fermés.