Pêche: l’ONS relève une nette amélioration de la flotte et des emplois

L’Office nationale des statistiques (ONS) a révélé, aujourd’hui, que la flotte de pêche nationale et la population activant dans ce secteur ont enregistré des améliorations durant l’année 2017 par rapport à 2016.

Selon la même source, la flottille de pêche nationale a atteint 5 485 unités en 2017 contre 5 323 unités en 2016, enregistrant une hausse de 3%. Celle-ci est notamment constituée de 3 562 sardiniers (en hausse de près de 166% par rapport à 2016), de 1 353 petits métiers (en baisse de 60%), de 552 chalutiers (en hausse de 0,2%) et de 18 thoniers (stagnation).

Cette flottille est caractérisée par la prédominance des unités ayant une longueur de moins de 6 mètres (44% du total), alors que les navires qui dépassent ou égalent une longueur de 24 mètres ne représentent que 1,8% du total de la flotte.

Par cartographie régionale, l’évolution de la flottille de pêche montre que seulement trois wilayas sur les 14 wilayas côtières ont connu un recul de leur flottille. Il s’agit de Mostaganem avec 213 unités en 2017 contre 234 unités en 2016 (-9%), Tlemcen avec 270 unités contre 286 (-5,6%) et El-Tarf avec 222 unités contre 231 (-4%).

Mais les plus importantes hausses dans la flottille nationale de pêche ont été enregistrées par les wilayas d’Oran avec 372 unités contre 334 en 2016 (+11,4%), Boumerdes avec 492 unités contre 455 (+8,1%), Tipaza avec 823 contre 784 (+5%), Ain Témouchent avec 394 contre 377 (+4,5%) et Jijel avec 349 unités contre 338 (+3,3%).

Par ailleurs, relève l’ONS, en 2017, la population activant dans le secteur de la pêche s’est élevée à 103 800 emplois (directs et indirects), affichant une création de 8 800 emplois, soit une évolution de 9,3% par rapport à 2016.

La ventilation de la population maritime fait ressortir une dominance des emplois directs avec 53 921 emplois, soit 52% de la totalité de la population activant dans ce secteur, en hausse de 8,2% comparativement à 2016.

Ces emplois directs sont composés de 45 877 marins pêcheurs (hausse de 9,4%), 5 449 patrons côtiers (+1,4%) et 2 595 mécaniciens (+3,1%). Quant aux emplois indirects, ils ont totalisé 49 879 postes, en hausse de 10,4%, ajoutent les données de l’ONS.

Salim Oukaci

Les commentaires sont fermés.