Pêche au thon rouge: le quota de l’Algérie est de 1437 tonnes pour 2019

Un quota de 1437 tonnes de thon rouge a été retenu pour la campagne de la pêche pour l’année encours et qui a débuté hier avec 22 navires battant pavillon national.

Selon la direction générale de la pêche et de l’aquaculture (DGPA), les négociations autour de ce quota accordé à l’Algérie par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), ont eu lieu durant les travaux de la réunion tenue en novembre 2018 en Croatie.

Côté algérien, toutes les mesures nécessaires ont été prises en vue d’assurer le bon déroulement de cette campagne à travers la remise des autorisations de pêche aux opérateurs concernés. Le montant des redevances payées par les 22 armateurs en faveur de la trésorerie en contrepartie de ces autorisations, s’élève à 76 millions de dinars.

Aussi, les quotes-parts ont été réparties de façon équitable et transparente, entre les navires algériens, tout en prenant compte le tonnage de chaque navire et le niveau de son équipement.

Les navires ont été soumis à la réhabilitation en vue d’accéder à la zone de pêche au thon rouge, renforçant ainsi les capacités de la flotte algérienne pour pêcher chaque quote-part fixée par la CICTA, outre la formation d’un important nombre d’inspecteurs en matière de lecture des informations et visionnage des vidéos enregistrées lors des opérations de transfert de thon rouge à des fins de mise en cages.

D’autre part et dans le cadre du renforcement des compétences nationales en matière de pêche du thon rouge, cette campagne verra la participation d’élèves stagiaires relevant des instituts et des écoles de formation. Ils seront présents à bord des navires mobilisés durant cette opération.

En devise, la valeur du quota qui sera pêché entre le 26 mai et le 1er  juillet s’élèvera à 14 millions d’euros et sera vendu dans le cadre d’une opération purement commerciale prise en charge par les armateurs.

Les 22 thoniers participant à la campagne, ont pris le large, le 22 mai dernier, à partir des ports d’Annaba et d’Alger en direction de la zone internationale de la pêche au thon rouge, comprise entre la Tunisie, les îles de Malte et la Sicile, en vue de se positionner sur les sites de pêche.

La DGPA avait indiqué que la CICTA a accordé à l’Algérie un quota de 1445 tonne en 2019, sauf que l’Algérie a pêché un quota de 8 tonnes dans des opérations non ciblées.

Le responsable de la DGPA a prévu, auparavant, une augmentation du quota de l’Algérie qui devrait dépasser 1655 tonnes en 2020, 2 000 tonnes en 2021 et 2 500 tonnes d’ici 2025, après une augmentation sensible de la réserve internationale du thon rouge.

Rabah Nadri

Les commentaires sont fermés.