NCA Rouiba: L’ouverture du capital comme solution à la crise financière

Crise financière à NCA Rouiba, dont le rachat se précise. Selon des sources concordantes, le repreneur ne serait autre que Castel, leader français de la bière, qui s’apprêterait à faire son entrée dans le capital de l’entreprise spécialisé dans la production et la distribution de boissons.

Le patron de NCA, Slim Othmani, aurait même convoqué une A.G extraordinaire pour le 15 janvier prochain, en vue de présenter les grands axes de ce partenariat.

Le groupe BIH, auquel appartient Castel, a donné son accord de principe, et les négociations sont entrées dans une phase plus technique. Nos sources précisent que l’entreprise algérienne recevra dans un premier temps un prêt de 5 à 7 millions d’euros.

Cette somme permettra de racheter le quart de capital flottant en bourse. Après cette étape, Castel entrerait directement dans le capital en injectant quelque 25 millions d’euros. Par ailleurs, l’entreprise, cotée en bourse, est dans l’impossibilité d’honorer ses engagements.

D’autant plus qu’elle devait rembourser avant fin 2019 plus de 11 millions d’euros à ses fournisseurs et à ses banques, notamment Société Général Algérie, BNP Paribas et la BNA. L’évolution des indicateurs financiers de 2014 à 2019, révèle une baisse drastique des fonds propres de l’entreprise, à partir de l’année 2017.

Une baise générée par la perte durant cette même période, de plus de 700 millions de dinars. Fondant comme neige au soleil, les fonds propres de NCA Rouiba ont régressé de près de deux tiers, atteignant les 240 millions de dinars.

Une situation accentuée par le recours aux lignes de crédit auprès des banques, pour financier l’exploitation. NCA Rouiba qui doit honorer ses échéances financières doit tout faire pour sauver cette dernière. A commencer par la mise en place d’un plan de sauvetage susceptible de rétablir l’équilibre de la structure financière qui a connu un important déséquilibre au cours des trois dernières années.

Brahim Salah

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.