Montage véhicules de transport: La facture d’importation SKD explose

La facture d’importation kits (SKD) destinés au montage véhicules de transport du personnel et de marchandises a explosé durant le premier semestre de l’année en cours pour atteindre 1,766 milliard de dollars. Soit une hausse de près 55,26 millions de dollars (+3,23%) par rapport à la même période de l’année 2018.

Selon la direction générale des Douanes (DGD), cette hausse s’explique, essentiellement, par les importations de collections SKD, destinées au montage des véhicules de transport de marchandises, qui ont atteint 437,37 millions de dollars, contre 260,60 millions de dollars, durant la même période de comparaison, soit une hausse de 67,84%.

Ainsi, de janvier à juin dernier 2019, les importations de collections SKD destinés aux véhicules pour le transport de marchandises, ont représenté 5,90% de la structure des importations des principaux produits du groupe biens d’équipement industriels.

Ce dernier a occupé le premier rang de la structure des importations globales avec une part de 33,49%, pour une valeur globale de près de 7,416 milliards de dollars contre 7,826 milliards de dollars, en baisse de -5,24%, durant les six premiers mois de 2019.

Le montant de l’importation des collections SKD utilisées dans le montage des véhicules légers a atteint, quant à lui, 1,329 milliard de dollars, contre près de 1,451 milliard de dollars à la même période de 2018, reculant de 121,51 millions de dollars, soit -8,38%.

La hausse a concerné aussi les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles servant à l’entretien des véhicules d’occasion, qui ont atteint 199,32 millions de dollars, contre 171,01 millions de dollars, en hausse de 28,31 millions de dollars, soit (+16,55%).

Le montant des importations des machines agricoles a été évalué à 39,04 millions de dollars, contre 25,33 millions de dollars, en hausse également de 54,11%, précisent les données statistiques des Douanes.

Les importations des machines, appareils et engins pour la récolte ou le battage des produits agricoles ont totalisé 14,70 millions de dollars, contre 4,46 millions durant la période de comparaison déjà citée, soit une hausse de 229,93%.

En revanche, les importations des machines pour le nettoyage, le criblage des grains ou légumes secs, ont baissé à 13,99 millions de dollars, contre 35,36 millions à la même période de 2018, en baisse de plus de 60,4%.

Cette tendance baissière a touché aussi la facture des importations des tracteurs, qui a atteint 121,81 millions de dollars, contre 134,31 millions de dollars (-15%).

A rappeler qu’en mai dernier, des décisions importantes avaient été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d’importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures touristiques, ainsi qu’à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphonie mobile.

Ainsi, la direction générale des Douanes avait notifié les quotas d’importation des kits SKD alloués pour l’année 2019 aux quatre principaux constructeurs automobiles, dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l’investissement (CNI).

Il s’agit  de Renault-Algérie Production (RAP), Tahkout Manufacturing Company, Sovac production et, enfin, Gloviz (Kia).

Salim Oukaci

Les commentaires sont fermés.