Les exportations du ciment atteindront 400 millions de dollars en 2021

Les recettes d’exportations du ciment  atteindront la valeur de 400 millions de dollars à l’horizon 2021.

Le ministre du commerce Said Djellab qui a annoncé cette nouvelle, en marge d’une cérémonie d’exportation d’une cargaison de ciment du Groupe industriel CILAS à Biskra,  affirme que les capacités de production en Algérie ont atteint 40 millions de tonnes par an, ce qui lui permet de répondre aux besoins du marché local qui sont de 22 millions de tonnes par an.

La tendance à l’export en la matière est à la hausse ces dernières années. En effet, de 20 millions de dollars réalisés  en 2018, ces valeurs ont grimpé à 60 millions de dollars en 2019.

D’autant que des marchés prometteurs s’ouvrent à l’Algérie, surtout pour le clinker,  dans l’Afrique de l’Ouest, en Guinée Bissau, au Sénégal, au Gabon, et au Mali.

Dans les cinq prochaines années, l’excédent dans la production devrait atteindre entre 10 et 15 millions de tonnes. Cet excédent permettra d’augmenter le volume des exportations.

Pour rappel, l’Algérie a consenti d’importants investissements en matière de production de ciment dès l’année 2017.

Ces investissements ont permis d’atteindre une capacité de production avoisinant les 32 millions de tonnes durant cette même année. L’ambition des pouvoirs publics est de dépasser les 40 millions de tonnes en 2020.

Le deuxième objectif visé par les pouvoirs publics est de diversifier la production des entreprises algériennes et d’encourager la production du ciment pétrolier et le ciment prêt à l’emploi. Surtout que ces derniers sont  dans d’un grand apport dans  la réalisation des infrastructures routières.

Actuellement, le nombre des cimenteries, entre publiques et privées, est de 17 unités  ayant une capacité globale de 25 millions de tonnes, dont une partie a opté pour les exportations du ciment.

Pour l’année 2020, les prévisions de production seront de 20 millions de tonnes pour le Groupe public GICA ; 11,1 millions de tonnes pour L

et 9,5 millions de tonnes pour le reste des opérateurs privés.

R.N

Les commentaires sont fermés.