Les exportations de ciment ont atteint 42 millions de dollars au 1er semestre

Les exportations de ciment de l’Algérie ont atteint 42 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2019, soit plus de 743% par rapport à la même période en 2018.

Selon la direction des études et de la Prospectives des Douanes algériennes (DEPD), «les exportations de ciments hydrauliques, y compris le ciment non pulvérisé appelé clinker, ont connu une nette amélioration.

Elles sont  passées de 5,03 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2018 à 42,41 millions de dollars à la même période de l’année en cours. Soit une évolution de 743,56%».

Si l’Algérie ambitionnait d’augmenter ses exportations en ciment à 500 millions de dollars, au cours des cinq prochaines années, selon les prévisions du ministère de l’Industrie et des Mines, l’excédent dans la production du ciment devrait atteindre entre 10 et 15 millions de tonnes. Ce qui permettra, de porter les exportations de ce matériau de construction à 500 millions de dollars.

Selon les prévisions, en 2020, la capacité de production du pays doit augmenter à 40,6 millions de tonnes avec 20 millions de tonnes pour le groupe public GICA, et 11,1 millions de tonnes pour le particulier Lafarge Holcim Algérie, ainsi que 9,5 millions de tonnes pour le reste des opérateurs privés.

Afin de décortiquer les différents aspects liés au développement de la filière ciment en Algérie et les opportunités et perspectives d’exportation, une Conférence internationale sur l’industrie du ciment (SEICA 2019), première du genre, se tiendra le 22 décembre prochain au Palais des expositions (Pin Maritime) Alger.

Placée sous le thème: «Cap sur l’export, la logistique et le transport», cette conférence-expo internationale sera organisée et animée par la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), le groupe public des services portuaires, la Société nationale d’assurance (SAA), ainsi que le groupe cimentier Lafarge-Holcim Algérie.

Rappelons que le nombre actuel des cimenteries du pays, publiques et privées, est de dix-sept d’une capacité globale de 25 millions de tonnes, sachant que la demande nationale a été de 26 millions de tonnes en 2016.

Salim Oukaci

Les commentaires sont fermés.