La COSOB suspend la cotation en bourse de NCA Rouiba

Mardi dernier, la Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (COSOB), en application des dispositions de l’article 45 du décret législatif n° 93-10 du 23 mai 1993,modifié et complété, relatif à la bourse des valeurs mobilières, la Société de Gestion de la Bourse des Valeurs (SGBV), a suspendu la cotation du titre NCA Rouiba, pour  la séance de bourse n°2051 du mardi 11 février 2020.

La  décision de la COSOB, non seulement dictée par la situation de NCA Rouiba, est prévue dans  les dispositions du décret Législatif n° 93-10 du 23 mai 1993 relatif à la bourse des valeurs mobilières modifié et complété par l’Ordonnance n° 96-10 du 10 janvier 1996 et la Loi n° 03-04 du 17 février 2003 (et rectificatif de la Loi n°03-04). En effet, dans son article 45 ledit décret stipule que « la commission décide de l’admission des valeurs mobilières aux négociations et leur radiation ». (Alin2a 1) et que  « la commission peut ordonner la suspension des cotations afin d’assurer l’information et la protection des épargnants ». (Alinéa 2).

Il convient de rappeler que la société Brasseries internationales Holdings, filiale du groupe Castel, a permis le déblocage d’un financement d’urgence de 945 millions de dinars en faveur de NCA Rouiba, dont elle devait devenir l’actionnaire majoritaire.

« Ce financement doit être rapidement accompagné d’une modification de la gouvernance de NCA Rouiba pour lui assurer le soutien managérial et opérationnel nécessaire », poursuit un communiqué de Slim Othmani. A noter que l’entreprise qui a fait son entrée en Bourse en 2013, se voit dans  l’impossibilité d’honorer ses engagements.

D’autant plus qu’elle devait rembourser avant fin 2019 plus de 11 millions d’Euros à ses fournisseurs et à ses banques, notamment Société Général Algérie, BNP Paribas et la BNA. Pis, l’évolution des indicateurs financiers de 2014 à 2019, révèle une baisse drastique des fonds propres de l’entreprise, à partir de l’année 2017.

Une baisse générée par la perte durant cette même période, de plus de 700 millions de dinars. Idem pour les fonds propres de NCA Rouiba qui ont baissé de près de deux tiers, atteignant les 240 millions de dinars.

Brahim Salah

Les commentaires sont fermés.