La BAD lance un moteur de recherche pour l’industrie agroalimentaire

Identifier les possibilités d’investissement et de financement  pour les projets réalisés dans le secteur de l’agriculture et celui de l’agroalimentaire est l’objectif assigné au moteur de recherche qui  vient d’être lancé conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), le NEPAD, l’Union Africaine et leurs partenaires.

Subventionné par le Fonds d’assistance au secteur privé en Afrique (FAPA), un Fonds fiduciaire multi-donateur,  ce moteur de recherche œuvrera à trouver des possibilités d’investissements et de financement dans les domaines de l’agriculture et l’agroalimentaire dans des pays Africains comme le Mozambique, la Zambie, l’Ethiopie, le Rwanda et le Kenya.

« Le lancement du moteur de recherche de l’industrie agroalimentaire africaine est important, car le financement privé est essentiel pour la progression du secteur agricole dans la chaîne de valeur et pour que l’Afrique commence à se nourrir elle-même avant de nourrir le monde », c’est ce qu’a déclaré  Jennifer Blake, vice-présidente de la BAD en charge du développement agricole humain et social, en expliquant les objectifs attendus de ce moteur de recherche.

Grâce à ce moteur de recherche de l’industrie agroalimentaire africaine, il sera possible d’avoir une meilleure connaissance du marché. Il sera également possible d’avoir une veille économique au niveau des pays déjà cités afin d’axer sur les chaines de valeurs prioritaires ; développer des plateformes de chaines de valeur avec des propositions concernant des PME spécialisées dans le secteur de l’agriculture mais, aussi et surtout bancables et aptes à l’innovation. Ainsi, il sera possible de connaitre le potentiel d’investissements  commerciaux, ce qui permettra d’avoir un portefeuille fiable de projets à même de trouver un financement rapide.

Pour rappel, la BAD dispose d’un portefeuille d’activité intégré ayant pour but de générer des investissements pour l’industrie agroalimentaire  et les PME agricoles, avec pour finalité, de mettre en évidence des chaines de valeurs prioritaires pour le continent africain. Car, l’idée est qu’il est indispensable de d’avoir des financements et d’ouvrir l’accès au marché pour les PME  et les petits exploitants.

Le moteur de recherche est plutôt bien accueilli par plusieurs organismes comme l’AUDA-Nepad et la Banque africaine de développement pour le Japon, qui reconnaissent l’importance de l’assistance technique sur le renforcement des capacités des petites entreprises.

Yasmine Meddah

Les commentaires sont fermés.