La BAD: La croissance économique africaine portée par 6 pays

Selon les perspectives de la Banque Africaine de Développement ( BAD ) récemment publiées, la croissance économique dans le continent Africain, aura une tendance ascendante durant l’année 2020 et même les années prochaines.

Cette dynamique sera assurée par le Rwanda, la côte d’ivoire, l’Ethiopie, le Ghana, la Tanzanie et le Bénin. Tandis que cinq grandes économies comme l’Algérie, l’Egypte, le Maroc, le Nigéria et l’Afrique du sud.

Les chiffres publiés par la Banque Africaine de Développement font état pour l’année 2019 d’une croissance de 3,4%, et de 3,9% au cours de cette année 2020.

La tendance est toujours à la hausse puisqu’il est prévu qu’elle atteigne 4,1% en 2021.

La BAD explique cet optimisme dans la croissance économique par « les améliorations observées depuis l’année dernière où les moteurs de la croissance se déplacent progressivement vers les investissements et les exportations, en s’éloignant de la consommation privée ».

Selon la BAD, les économies qui devraient assurer cette croissance économique seront le Rwanda, la Côte d’ivoire, l’Ethiopie, le Ghana, la Tanzanie et le Bénin, qui connaissent des taux de croissance qui varie entre 6,7 et 8,7%. Le nord de l’Afrique vient en deuxième position avec une croissance de 4,1%, puis l’Afrique de l’ouest avec une croissance de 3,7%.

La croissance économique du continent africain aurait été bien meilleure si les cinq grandes économies qui sont l’Algérie, le Maroc, l’Egypte, le Nigéria et l’Afrique du sud, avaient connu une expansion moins modérée, ce qui ne manquera pas d’altérer la dynamique de la croissance globale du continent.

En effet, ces cinq pays ont réalisé une moyenne de croissance de l’ordre de 3,1% en 2019, alors que la globalité des pays africains a  atteint une croissance de 4%. Il est donc normal que l’année 2020 ne verra pas des prouesses de leur part.

Malgré ces avancées en matière de croissance, il est encore constaté qu’elles ne bénéficient pas à toute la population et, qu’il existe de larges franges qui vivent dans la pauvreté.

Aussi, la BAD, recommande aux pays africains de diversifier leur base de production, d’innover dans les secteurs stratégiques et de développer les ressources humaines.

K.M.B

 

 

Les commentaires sont fermés.