GIE: Bientôt une nouvelle carte de paiement électronique

Pour mieux sécuriser les paiements en ligne et combler le retard enregistré dans ce domaine en Algérie, malgré l’adoption en février  2018 d’un texte de loi sur le commerce électronique, le Groupement d’intérêt économique et de la monétique (GIE), s’apprête à lancer, au cours des prochains mois, une nouvelle carte de paiement électronique.

Ce nouveau produit est, selon ce qu’a déclaré l’administrateur de cet organe de régulation, à la presse nationale, plus intéressant dans la mesure où il recourt à une nouvelle technologie  ayant l’avantage de permettre  de nouvelles fonctionnalités. Il remplacera progressivement les cartes « CIB » et « EDDAHABIA ».

En 2018 le Groupement d’intérêt économique et de la monétique a sélectionné un fournisseur international avec pour but l’introduction de la nouvelle technologie « sans contact » qui offre des avantages certains  comme une meilleure sécurisation des cartes interbancaires utilisées en Algérie.

Pour rappel, sur les 02 millions de cartes interbancaires existant en Algérie, 40 000 mots de passe, en relation avec l’e-paiement,  ont été distribués aux clients. La totalité des mots de passe est actuellement au niveau central et dans des agences bancaires.

Le responsable de l’organe de régulation estime que le retard enregistré en matière d’e-paiement peut être rattrapé en procédant à l’accélération du rythme de la bancarisation des fonds sans oublier l’intégration de l’économie informelle. En effet, grâce à l’usage de plus en plus généralisé des cartes interbancaires, les différentes transactions commerciales auront une plus grande traçabilité et, les chiffres d’affaires des commerçants seront portés sur des comptes bancaires.

Selon des chiffres publiés en  février 2018 par l’Agence de Presse Service, le paiement en ligne est appelé à se développer dans les quelques prochaines années. En effet avec un taux de pénétration d’internet situé à 45,2% , l’existence de 12 000 terminaux de paiement électronique installés, la distribution de 1,5 millions de cartes interbancaires et surtout l’enregistrement de 100 000 opérations de paiement électronique durant cette même année, les usagers découvrent un nouveau moyen de paiement dont les avantages ne sont plus à démontrer.

Yasmine Meddah

Les commentaires sont fermés.