Energie: la mise en service du gazoduc Kasdir prévue pour 2020

L’entrée en service du gazoduc Kasdir dans la wilaya de Naama est officiellement annoncée pour  l’année 2020. Cette annonce a été faite par le ministre de l’énergie Mohamed Arkab. La réalisation  du projet est confiée aux entreprises nationales COSIDER et l’entreprise nationale de canalisation ENAC. Elles sont chargées d’achever une  canalisation dont le diamètre est de 48 pouces sur un linéaire de 197 kilomètres  à partir de Kasdir dans la wilaya de Naama jusqu’à Béni Saf dans la wilaya de KAin Témouchent.

La mise en service de ce gazoduc permettra de répondre à la demande, de plus en plus grande, en gaz naturel, mais aussi de sécuriser le marché national par cette source d’énergie, spécialement la région ouest du pays et enfin assurer un approvisionnement régulier du continent européen en gaz naturel.

Le ministre de l’énergie, qui effectuait une visite dans la wilaya de Naama, dans le sud ouest du pays a insisté sur l’importance de ce gazoduc pour le groupe SONATRACH qui pourra ainsi renforcer ses capacités  le domaine particulier du transport du gaz et de son exportation.

Dans le même ordre d’idées, la wilaya de Naama réceptionnera durant l’année 2020, une centrale électrique d’une capacité de 1165 mégawatts. Edifiée sur une superficie de 40 hectares dans la daïra de Mecheria, cette centrale électrique a nécessité une enveloppe financière de l’ordre de 95 milliards de dinars. Elle connait un taux d’avancement des travaux appréciable.

Pour rappel, le lancement du projet de l’extension du gazoduc EL Achira- Beni Saf, répond au besoin d’augmenter les capacités de transport de gaz naturel via le gazoduc Med gaz, à 10 milliards de M3 par an, au lieu des 8 milliards transportés actuellement. Le but étant de produire encore plus de gaz et assurer son transport vers les pays Européens, l’Espagne en particulier, ce qui permettra d’augmenter conséquemment les capacités d’export.

Depuis qu’il a été mis en service en 1996, le gazoduc Maghreb- Europe qui alimente l’Espagne et le Portugal, a acheminé plus de 219 milliards de mètres cubes de gaz. Ce nouveau projet vient s’ajouter à d’autres projets d’envergure comme  celui de Tamanrasset-Ain Salah, celui de Djanet et enfin le gazoduc de reliant Reggane à Hassi –Messaoud.

Rania Derouiche

Les commentaires sont fermés.