Benkhalfa: La part des hydrocarbures dans le PIB passée de 50% à 30%

La part des hydrocarbures dans le PIB de l’Algérie est passée à 33% actuellement contre 50% il y a quelques années, a indiqué, dimanche à Alger, le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, lors du 2ème forum algéro-britannique sur l’investissement.

A ce propos, il a avancé que l’Algérie devrait poursuivre ses efforts pour non seulement augmenter mais aussi restructurer son PIB à travers le développement des activités de production créatrices de richesses tels l’industrie, l’agriculture, le tourisme et les services.

En 2015, l’Algérie a réalisé un PIB nominal (calculé sur la base des prix effectifs de l’année concernée) de 16.799,2 milliards DA contre 17.205,1 mds DA en 2014 (-2,4%).

Par ailleurs, il a considéré que l’Algérie serait, sur les trois ans à venir, sur un “parcours économique extrêmement complexe mais aussi très prometteur”, ajoutant que les solutions résident dans le changement du modèle de croissance économique ainsi que du mode de son financement.

Les commentaires sont fermés.