Accords de libre-échange : Les échanges commerciaux avec la GZALE s’améliorent

Suivant les données statistiques des douanes Algériennes, les échanges commerciaux de l’Algérie avec l’UE, réalisés  dans le cadre des accords de libre-échange, ont connu une baisse durant l’année 2019. D’autre part, les échanges commerciaux avec la Grande zone arabe de libre échange  (GZALE), ont connu une nette amélioration. Ils ont occupé le deuxième rang avec une portion de 21,59% des exportations et 15,32% des importations algériennes.

En effet, les exportations algériennes hors hydrocarbures, réalisées vers les pays Européens, se sont chiffrés à 1,25 mds-USD, c’est-à-dire une baisse évaluée à -16,94%. Les importations dans le cadre de l’accord de libre-échange avec ces pays ont atteint près de 7,31 mds USD, soit une baisse de -5,6%.

L’accord de libre-échange avec l’UE, est considéré comme étant le plus important et représente une part de 84,34% des importations et des 78,41% des exportations. Les principaux pays partenaires de l’Algérie dans le cadre de cet accord, sont l’Espagne, l’Italie et la France, avec une part de 60% des échanges.

Les partenaires commerciaux les plus importants la Grande zone arabe de libre échange sont l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Tunisie. Dans le cadre de cet accord de libre échange, l’Algérie a exporté vers la Tunisie  une valeur de 124,23 millions de dollars, soit une augmentation de +20,67%. Les importations de ce pays ont connu une baisse de 32,86%.

Les échanges commerciaux avec la Jordanie sont toujours aussi faibles et représentent la valeur de 262,53 millions de dollars. Ce qui représente une part minime des importations, tandis que  les exportations effectuées vers ce pays, ont légèrement augmenté de +3,48%.

Lors d’un colloque national consacré à l’évaluation commune entre l’administration et les opérateurs économiques, des accords commerciaux de notre pays avec des partenaires étrangers, qui a eu lieu en février 2020, la nécessité de revoir ces accords  a été largement abordée par les participants.

« Il est grand temps de revoir ces accords. Dans le nouveau programme économique du gouvernement, il est clairement dit qu’il y a nécessité de revoir ces accords. Il n ’ya pas uniquement l’accord d’association avec l’UE mais, également l’accord avec la GZALE » avait alors affirmé Mme Bahloul, la Directrice de la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie

R.D

Les commentaires sont fermés.