Abdelmadjid Tebboune: Les annonces phares pour l’économie

Le nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a pris officiellement jeudi ses fonctions, a fait des annonces fortes en direction des opérateurs économiques en attente de mesures, mais aussi des entreprises publiques et privées, des citoyens, dont le pouvoir d’achat ne cesse d’enregistrer une érosion criante.

En effet, le Président Abdelmadjid Tebboune a, d’emblée annoncé la couleur en affirmant qu’il comptait bâtir une économie nationale forte et diversifiée à même de mettre le pays à l’abri de la dépendance aux hydrocarbures et vis-à-vis de l’étranger.
«Nous comptons bâtir une économie nationale forte, diversifiée, génératrice de richesses, créatrice d’emplois et vecteur de bien-être social à même de renforcer notre sécurité alimentaire et de mettre le pays à l’abri de la funeste dépendance aux hydrocarbures et vis-à-vis de l’étranger», s’est engagé Abdelmadjid Tebboune.

Pour son premier discours à la nation, le chef de l’Etat a lancé un «appel sincère à tous les hommes d’affaires patriotiques honnêtes et aux entreprises économiques publiques et privées à investir en force dans tous les secteurs et dans toutes les régions du pays».
Le Président s’est porté garant en affirmant que «l’Etat leur apportera tout le soutien requis et leur accordera tous les avantages nécessaires», soulignant que «l’Etat sera intransigeant dans la gestion des deniers publics».

Quid des Startup, de la fiscalité, de l’agriculture, de l’emploi et du tourisme ?

Par ailleurs, le Président Abdelmadjid Tebboune a précisé que «l’Etat lancera un plan d’action en direction des jeunes afin de leur permettre de créer des Startup et de bénéficier des avantages nécessaires à leur réussite et à la valorisation de la production nationale».
«Nous n’importerons que ce qui nous fait réellement défaut afin d’éviter tout gaspillage de la devise, de promouvoir la production nationale, de renforcer le rôle économique des collectivités locales et de diversifier les domaines économiques à l’instar de l’économie montagnarde, saharienne et côtière», a-t-il développé.
En outre, Abdelmadjid Tebboune a annoncé une exonération d’impôt au profit des femmes au foyer contribuant à l’économie et la mise en place d’un plan d’urgence pour la modernisation de l’agriculture afin de garantir la sécurité alimentaire et d’aller vers l’exportation.
Abdelmadjid Tebboune a indiqué avoir accordé «un intérêt particulier au tourisme à travers plusieurs mécanismes d’appui au secteur, le classement des sites touristiques en Algérie, des offres de vols concurrentielles et l’allègement des procédures de demande de visas».
Aussi, le Président a précisé que «l’Etat engagera une profonde réforme du système fiscal, mettra fin à l’injustice et à l’arbitraire dans ce domaine, tout en accordant des incitations fiscales au profit notamment des Startup et des PME dans l’objectif de développer la production nationale».
A cet égard, il affirmera qu’il établira des allègements fiscaux pour toutes les entreprises, publiques et privées, créatrices de richesses et de postes d’emploi, tout en promettant des mesures claires devant être mises en place par l’Etat à cet effet.
Pour ce qui est du volet énergétique, le Président de la République a assuré que «l’Etat encouragera les énergies renouvelables et alternatives et œuvrera à leur exportation, et s’emploiera à consolider la présence énergétique de l’Algérie en Europe, Asie et autres».

Logement et catégories à faible revenu

Abordant le volet social, le Président de la République a affirmé que «ce domaine bénéficiera de toute l’attention et aura une grande priorité en vue de promouvoir le niveau de vie du citoyen algérien».
En ce sens, il dira que «la classe moyenne et notamment la couche vulnérable trouvera l’Etat à ses côtés, pour lui assurer une vie digne qui préserve sa dignité, par la mise en œuvre de tous les engagements inscrits dans le programme électoral».
A ce propos, le Président s’est engagé que «l’Etat s’attèlera à éradiquer définitivement la crise du logement. Je n’accepterai jamais qu’un Algérien vive dans un taudis ou une baraque, par souci de préserver sa dignité».
Aussi, il affirmera que «l’Etat œuvrera vigoureusement à augmenter le pouvoir d’achat de tous les citoyens, notamment la classe moyenne et vulnérable, tout en supprimant l’impôt pour les catégories à faible revenu».
Au volet de la santé, le Président a relevé qu’«il sera question également d’encourager l’investissement dans la production des médicaments et la promotion de l’industrie locale des médicaments».
Synthèse : Yanis Oumakhlouf

Les commentaires sont fermés.