vendredi 16 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > International > Volume du Commerce Arabe en 2011

Volume du Commerce Arabe en 2011

Il connaît une hausse de 18,5 % par rapport à la même période de 2010

Le volume du commerce arabe a dépassé 2,2 trillions de dollars en 2011, soit une hausse de 18,5 % par rapport à la même période de 2010, a indiqué la Compagnie arabe pour la garantie des investissements et des crédits à l’exportation (DHAMAN) dans son dernier bilan annuel.

Selon les chiffres du DHAMAN, les exportations des biens et des services des pays arabes se sont établies à 1 78 milliards de dollars en 2011, contre 1 041 milliards en 2010.

Cette hausse de 22,8 % a été tirée notamment par les prix élevés du pétrole et des revenus des exportations des hydrocarbures, selon la compagnie.

D’autre part, les importations des pays arabes ont enregistré une hausse de 110 milliards de dollars (+13 %), dépassant les 945,8 milliards de dollars en 2011 contre 836 milliards en 2010. Le rapport du DHAMAN prévoit également la poursuite de cette croissance qui devrait atteindre 8,2 % en 2012.

Concernant les niveaux des prix, l’institution arabe a précisé que les taux d’inflation ont augmenté d’une façon “remarquable” pour atteindre 10,6% en 2011 contre 7,4 % en 2010.

Cette augmentation s’explique par la forte demande intérieure devant une production locale “faible”, notamment dans les pays qui connaissent des bouleversements politiques, a précisé la compagnie, ajoutant que la hausse des prix des produits de bases et les matières premières importées à partir de 2010 ont pesé sur la facture des importations.

D’autre part, la dette extérieure des pays arabes a reculé de 15%, enregistrant près de 843,5 milliards de dollars en 2011, contre 989 milliards en 2010.

Quant aux réserves de change, elles ont évolué de 2% pour atteindre 1,01 trillion de dollars en 2011 contre 999 milliards en 2010.

Cette tendance haussière devrait continuer en 2012 où les estimations tablent sur 1,13 trillion de dollars, si le prix du pétrole garde ses taux élevés et les effets des bouleversements politiques s’atténuent dans les pays de la région.

Crée en 1974, la Compagnie arabe pour la garantie des investissements et de crédits à l’exportation (DHAMAN) rassemble tout les pays arabes, à l’exception des Iles Comores, ainsi que quelques institutions financières multilatérales arabes.

Son objectif est de garantir les investisseurs contre les risques non commerciaux, et de garantir les exportateurs arabes contre les risques commerciaux et non commerciaux.