dimanche 16 décembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Finances > Banques > Une banque pour le financement des petites et moyennes entreprises

Une banque pour le financement des petites et moyennes entreprises

Le directeur général des petites et moyennes entreprises au ministère de l’Industrie et des Mines, Abdelghani Mebarek a fait état mardi à Alger de la mise sur pied d’une banque qui prendra en charge exclusivement le financement des projets de petites et moyennes entreprises (PME).

Il existe actuellement un réseau national de banques publiques et privées ainsi que nombre d’institutions financières pour accompagner le financement de la création des PME mais, à l’avenir, cette mission sera confiée à une seule banque qui prendra en charge exclusivement ces entreprises, a indiqué le même responsable, en marge d’une rencontre organisée par la Chambre Algérienne du Commerce et de l’Industrie (CACI) sur la transmission des entreprises.

M. Mebarek a précisé que cette banque ne se limitera pas seulement au financement mais prendra en charge également l’accompagnement des entreprises, notamment celles confrontées à des difficultés financières en plus de la fourniture d’un soutien administratif, de conseil et études pour leur développement.

Cette démarche, a-t-il ajouté, s’inscrit dans le cadre du projet de loi d’orientation des PME, présenté par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb en conseil du gouvernement et qui sera soumis au prochain conseil des ministres pour adoption avant sa présentation devant le Parlement.

Cette projet de loi, élaboré en concertation avec toutes les parties concernées et les opérateurs sur le terrain, introduira des mécanismes et une “vision nouvelle” au profit des PME, notamment à la faveur de la révision des structures en charge du soutien à ce genre d’entreprises.

Il a révélé, dans ce contexte, la restructuration et la réorganisation de l’Agence nationale de développement des petites et moyennes entreprises (ANDPME), au sens de l’élargissement de ses prérogatives pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de développement des PME.

Il a rappelé, dans ce sens, que l’Etat a arrêté une série de mesures au profit de ces entreprises que l’Agence se chargera ultérieurement, de concert avec tous les acteurs, de leur mise en œuvre sur le terrain.

Selon ce responsable, le texte attendu prend en charge les différentes étapes de création des PME et prévoit des mesures d’accompagnement de leurs activités pour assurer leur pérennité et leur développement. L’Entreprise est la seule ressource pérenne qui garantisse l’édification d’une économie nationale solide et diversifiée, a-t-il soutenu.