mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > UDES : Le chauffe-eau solaire

UDES : Le chauffe-eau solaire


dze15-SellamiRabahMr Rabah Sellami ,chercheur à l’UDES : « La fabrication du chauffe-eau solaire au niveau local fera baisser la facture des importations »

Dans l’entretien qui suit, le chercheur nous donne plus d’informations à propos du chauffe-eau solaire fabriqué au niveau de l’UDES ; sa particularité, le besoin auquel il repond, sa conformité aux normes en vigueur.
Et pour finir, les avantages de la généralisation de ce type d’installation.

DZEntreprise : Est-il possible de produire de l’eau chaude grâce à l’énergie solaire en Algérie ?

Mr RABAH SELLAMI : Oui cela est possible. Il existe même un chauffe-eau solaire 100% algérien.
Un premier prototype a été conçu par les chercheurs de l’UDES dans les années 1990.
Depuis, nous avons travaillé, surtout pour l’amélioration de l’esthétique du produit.
Un deuxième prototype a été fabriqué récemment avec des améliorations significatives suivant l’évolution technologique.

DZEntreprise : A quel besoin répond le chauffe-eau solaire ?

Mr RABAH SELLAMI : Ce chauffe-eau solaire remplace le chauffe-eau classique, mais en utilisant l’énergie solaire.
Il convient à une utilisation domestique (pour une famille de 6 personnes).
Il occupe un espace d’environs 2 à 3 mètres carrés.
Par ailleurs, il est possible de l’adapter aux besoins des industriels, à condition d’utiliser des espaces de capteurs plus grands.

DZEntreprise : Peut-on fabriquer des modèles adaptés à des logements collectifs ?

Mr RABAH SELLAMI : Pour le moment, nous avons fabriqué un modèle de type individuel.
Pour cela, nous nous sommes basés sur les résultats d’une étude selon laquelle 70 % des logements algériens sont de type individuel.
Ainsi, nous avons donné la priorité à la fabrication du chauffe-eau solaire de type individuel.

DZEntreprise : Ce produit est-il conforme aux exigences des normes en vigueur ?

Mr RABAH SELLAMI : Avant de passer à la fabrication du produit, nous avons procéder à l’identification de l’ensemble des exigences des normes, notamment en matière de qualité et de sécurité.
Nous les avons ensuite communiqués à nos fournisseurs à travers les fiches techniques.

DZEntreprise : Quelle est la durée de vie moyenne du chauffe-eau solaire et en quoi consiste son entretien ?

Mr RABAH SELLAMI : Pour ce modèle de chauffe-eau solaire, nous offrons une garantie entre 15 et 20 ans en matière de durée de vie. Quant à son entretien, cela ne demande pas un niveau de qualification très élevé.
Il suffit simplement de vérifier qu’il n’y a pas de fuites ou de problèmes de corrosion.

DZEntreprise : Quelle est la particularité de ce produit ?

Mr RABAH SELLAMI : Le chauffe-eau solaire est constitué de trois parties, à savoir: le capteur, le ballon de stockage et le système de mise en circulation de l’eau entre le capteur et le ballon.
Sa particularité consiste dans le fait que les différentes parties peuvent être produites séparément dans des chaines de production différentes, l’assemblage ne se fait qu’à la fin.
En outre, plusieurs acteurs industriels locaux participent à la fabrication du chauffe-eau solaire (fabricants de verre, teintures, matériaux d’isolation, chaudronnerie,…), l’objectif final étant la maitrise du coût de production.
En effet, le prix de revient du chauffe-eau que nous avons fabriqué est de l’ordre de 75 000 DA. Nous pouvons faire baisser ce coût à 60 000 DA si nous produisons en grande quantité. Or, un chauffe-eau solaire importé de Tunisie avec la même capacité que celui- la revient à 140 000 DA.

DZEntreprise : Quelles seraient les avantages économiques de la généralisation de ce type d’installation ?

Mr RABAH SELLAMI : La généralisation de ce type d’installation ne pourra pas se faire sans l’instauration de mécanismes incitatifs qui consiste pour les pouvoirs publics à subventionner l’achat du chauffe-eau solaire permettant aux citoyens de s’équiper à moindre coût.
Quant aux avantages liés à la généralisation de ce dernier, ils sont multiples, tant sur le plan économique qu’environnemental.
Cela permettra d’une part au citoyen de faire des économies sur sa facture énergétique à long terme, puisqu’au bout d’environs 6 ans il aura rentabilisé son achat. D’autre part, la fabrication du chauffe-eau solaire au niveau local fera baisser la facture des importations.
Elle permettra également de développer la sous-traitance et d’impliquer les PME dans la fabrication du produit.
Cela aura pour effet d’encourager l’entreprenariat dans le domaine et donc la création d’emplois et l’absorption du chômage.

DZEntreprise : De quelle manière le chauffe-eau solaire contribue à la protection de l’environnement ?

Mr RABAH SELLAMI : L’Algérie bénéficie d’une durée d’ensoleillement exceptionnelle.
Le chauffe-eau solaire permet de valoriser cette énergie naturelle et gratuite.
Il permet aussi, contrairement au chauffe-eau classique, de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Entretien réalisé par Hind Dib