mardi 14 août 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > Agriculture et Pêche > Thon rouge: onze navires retenus pour la campagne 2016

Thon rouge: onze navires retenus pour la campagne 2016

La commission nationale de pêche de thon rouge a retenu 11 thoniers sur les 14 demandes de participation à la campagne 2016, qui se déroulera du 26 mai au 24 juin, a appris l’APS auprès du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

La liste des thoniers retenus a été notifiée, mercredi dernier, à la Commission internationale de la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), précise le chef de cabinet chargé de la pêche auprès de ce ministère, Kamel Neghli.

Le rejet des demandes de trois thoniers s’explique par des risques pour la campagne du fait que ces trois navires en question présentent des problèmes de conformité avec les prescriptions techniques édictées par la réglementation nationale ou internationale et/ou au niveau de la justice.

C’est qu’en 2015, l’Algérie avait couru le sérieux risque de se voir annuler sa campagne de pêche au thon rouge en raison de deux navires qui avaient été retenus parmi les 12 navires notifiés à la Cicta, fait savoir M. Neghli.

En effet, l’un des deux navires, rattrapé par la justice, avait fait l’objet d’une saisie conservatoire, tandis que le second avait été interdit de sortir de son port d’attache pour non respect des prescriptions techniques édictées par la réglementation nationale.

L’administration algérienne s’est retrouvée donc devant un choix cornélien après avoir appris ces faits: Soit les notifier à la Cicta avec le risque de perdre le tiers de la campagne de pêche, soit ne pas lui notifier ces changements et courir le risque de se voir annuler totalement la campagne par le comité d’application de la commission internationale.

Selon les règles appliquées par la Cicta, cette dernière ne répond aux changements notifiés qu’après dix jours. Par conséquent, tous les autres navires seront contraints de rester à quai pendant cette période.

A ce propos, M. Neghli explique que la pêche du thon rouge est une opération de pêche conjointe, c’est-à-dire qu’elle est effectuée par des navires organisés en groupes de pêche.

Dans ce cas de figure, si un bateau est interdit de participer à la campagne, ce sont tous les navires engagés qui sont pénalisés.

Pour cette année 2016, “la commission nationale de pêche du thon rouge a décidé de ne tolérer aucun risque de ce genre. Désormais, s’il y a une enquête judiciaire avancée et/ou un problème de conformité technique, le navire concerné est exclu d’office de la liste des navires notifiée à la Cicta”, note M. Neghli.

La saisie des deux bateaux en 2015 a constitué une “alerte sérieuse” pour le pays qui aspire non seulement à pêcher la totalité de son quota du thon rouge cette année, mais à récupérer sa quote-part historique perdue en 2010.

En 2014, l’Algérie a bénéficié d’une augmentation graduelle de son quota qui est passé de 243 tonnes en 2014 à 370 tonnes en 2015 puis à 460 tonnes en 2016 avant d’arriver à 543 tonnes en 2017, soit environ 2% du Total admissible de captures (Tac) contre 1% en 2010.