mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Services > Transport et Logistique > Tassili Air Lines se met à l’international

Tassili Air Lines se met à l’international

Elle dessert depuis peu Rome via Hassi Messaoud

Filiale à 100% du groupe Sonatrach, TAL assure tous les vendredis la liaison Hassi Messaoud-Rome et retour à bord d’un Boeing 737-800.

Le vol inaugural a eu lieu le vendredi 29 septembre en présence notamment du PDG de la compagnie Fayçal Khalil, qui a indiqué en marge de cet évènement « qu’une convention cadre a été récemment conclue entre TAL et huit compagnies pétrolières italiennes pour le transport de leurs personnels sur cette ligne.
Ce choix a été bien étudié sur le plan de rentabilité du fait de la forte présence de compagnies pétrolières italiennes dans le Sud algérien et notamment à Hassi Messaoud, pôle énergétique du pays ».

L’aéroport Fiumicino de Rome offre plusieurs possibilités d’escales vers d’autres destinations européennes et internationales , a fait remarquer Fayçal Khalil pour expliquer les raisons qui ont motivé la décision de TAL de rallier Rome à Hassi Messaoud.

De nouvelles dessertes assurant d’autres destinations internationales à partir de Hassi Messaoud sont actuellement à l’étude « en fonction de leur rentabilité pour la TAL », a déclaré le PDG de la TAL à la presse.

Parallèlement à l’étude en cours pour l’exploitation de nouvelles dessertes, le patron du deuxième transporteur public national détenu par Sonatrach a évoqué la possibilité d’assurer une autre liaison sur le territoire italien, à savoir Hassi Messaoud-Milan. Mais cette liaison, si elle est décidée, sera destinée à assurer un service de cargo pétrolier.

Pour rappel, avant de se lancer dans le créneau du transport aérien international charter, TAL a mené depuis plus de trois ans une série d’actions préparatoires, notamment l’acquisition de quatre appareils moyen porteurs de type Boeing 737-800 nouvelle génération d’une capacité de 150 places chacun pour une somme de 228,4 millions de dollars, soit 48 millions pour chaque appareil.

Elle a également obtenu,, fin 2011 auprès du ministère des Transports l’autorisation d’opérer dans le transport grand public, avant de décrocher le label international de qualité IOSA (Operational Safety Audit), délivré par l’Association internationale du transport aérien (IATA), synonyme de l’inscription sur la liste verte des compagnies aériennes membres de cette organisation, satisfaisant ainsi toutes les exigences requises (plus de 900) en matière de sécurité opérationnelle de transport aérien.

Cette compagnie s’est aussi dotée début 2012 de deux centres de maintenance et d’exploitation pour 1,3 milliard DA et employant 430 personnes.