mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Management > Formation > Tahar Hadjar: “il est encore tôt pour se prononcer sur l’ouverture de l’université au privé “

Tahar Hadjar: “il est encore tôt pour se prononcer sur l’ouverture de l’université au privé “

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a indiqué jeudi 19 mai que des dossiers pour l’ouverture d’université privée en Algérie ont été déposé au niveau de son ministère. S’exprimant dans le cadre de la deuxième journée dédiée à la relation entreprise-université organisée à Oran par le Forum des chefs d’entreprises FCE ,le ministre a précisé que  les 4 dossiers ont été jugés incomplets . L’ex recteur de l’université d’Alger qui a fait remarquer qu’il est encore tôt de se prononcer sur l’ouverture de la première université privée algérienne a fait savoir que beaucoup d’investisseurs sont intéressés par ce créneau .

La déclaration du ministre sonne comme un démenti à la déclaration du patron du FCE qui en mars dernier a déclaré que la première université privée algérienne ouvrira ses portes en septembre prochain. Ali Haddad avait également affirmé dans une déclaration faite au journal EChourouk que le projet était ficelé et que l’investisseur et le ministère étaient au stade du choix des filières et des spécialités que devra assurer la première université privée algérienne.

Pour rappel le cahier de charges relatif à l’investissement dans l’enseignement supérieur avait été élaboré par le ministère en 2014. Une commission chargée d’étudier les dossiers et délivrer les agréments avait été installée la même année.

R.N