samedi 17 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > National > Structure des échanges extérieurs

Structure des échanges extérieurs


Le rapport du CNIS sur les résultats des échanges extérieurs au cours des neuf premiers mois 2013 par rapport à la même période de l’année 2012 révèle les tendances suivantes:

A l’importation
La répartition des importations par groupes de produits fait ressortir des augmentations pour l’ensemble des produits. Les biens de consommation non alimentaires (13,33%), les biens alimentaires plus de (11%), les biens d’équipements (22,47%) et les biens destinés à l’outil de production (9,14%).
Pour les biens destinés au fonctionnement de l’outil de production, qui représentent une part de près de 32 % des importations, ils sont constitués essentiellement des barres en fer ou en acier, le bois ainsi que des huiles de pétrole et des huiles destinées à l’industrie alimentaire.
Pour les biens d’équipements, il s’agit essentiellement, des véhicules de transport de personnes et de marchandises, des appareils électriques pour la téléphonie, des turboréacteurs et turbopropulseurs.
Le groupe des biens de consommation non alimentaires vient en troisième position dans la structure des importations avec la quote-te part de 20,32 % et un volume de 8,4 milliards de dollars US. Ce groupe a enregistré une hausse de 13,33 %, soit 988 millions de dollars US par rapport à la même période en 2012.
Le groupe des biens alimentaires occupe le dernier rang dans la structure des importations réalisées durant les neuf mois 2013 avec 7,32 milliards de dollars US, soit une proportion de17, 71 % du volume global.
En valeur absolue, les importations de ce groupe ont augmenté de 752 millions de dollars US.

A l’exportation:
Dans la structure des exportations algériennes, les hydrocarbures continuent à représenter l’essentiel de nos ventes à l’étranger durant les neuf mois 2013 avec une part de 96,64 % du volume global des exportations et une baisse de 8,49 % par rapport à la même période 2012.

Quant aux exportations hors- hydrocarbures, elles demeurent toujours marginales avec seulement 3,36 % du volume global des exportations, soit une valeur de 1,66 milliard de dollars US même si elles ont enregistré une hausse de 22,7 % par rapport à la même période en 2012.
Les principaux produits hors- hydrocarbures exportés sont constitués essentiellement du groupe demi-produits qui représente une part de 2,52 % du volume global des exportations, soit l’équivalent de1, 24 milliard de dollars US.

Le groupe biens alimentaires vient en seconde position avec une part de 0,6 %, soit 298 millions de dollars US suivi des groupes «produits bruts» et des« biens d’équipements industriels» avec les parts respectives de 0,17 % et 0,04 %, soit en valeurs absolues respectives de 85 et 22 millions de dollars US, et enfin le groupe des «biens de consommations non alimentaires » avec une part de 0,03.

Répartition des importations par mode de financement
Les importations réalisées au cours des neuf mois 2013 ont été financées essentiellement par CASH à raison de 52,37 % avec 21,64 milliards de dollars US, enregistrant une hausse de 15,98 % par rapport aux neuf mois2012.
Les lignes de crédits ont financé 44,9 % du volume global des importations, soit une hausse de près de13, 95%.
Le reste des importations est réalisé par le recours aux comptes de devises propres et aux autres transferts financiers à raison de 2,73%, soit en valeur absolue de 1, 12 milliard de dollars US.

L’UE, principal partenaire de l’Algérie
C’est avec les pays de l’OCDE que les échanges extérieurs de l’Algérie sont les plus importants et plus particulièrement avec les pays de l’Union européenne.
Les pays de l’Union européenne restent toujours les principaux partenaires de l’Algérie durant ces neuf mois2013, avec les proportions respectives de 52% des importations et de près de 65,7% des exportations.
Par rapport aux neuf mois 2012, les importations en provenance de l’UE ont enregistré une hausse de l’ordre de 15, 68 % passant de18, 58 milliards de dollars US aux neuf mois 2012 à 21,50 milliards de dollars US pour la même période 2013.
Aussi, les exportations de l’Algérie vers ces pays ont augmenté de 2,8 milliards de dollars US, soit 9,54 % en valeur relative.

L’Espagne 1er client, la France 1er fournisseur
Dans cette région le principal client de l’Algérie reste l’Espagne qui absorbe 15,09 % de nos ventes à l’étranger, suivie de l’Italie avec 14,03% et la Grande Bretagne avec 11,11%.
Pour les principaux fournisseurs, la France occupe le premier rang avec11, 37%, suivie de
l’Italie et de l’Espagne avec les proportions respectives de 9,57 % et 9,52 % dans les importations de l’Algérie au courant des neuf premiers mois 2013.

Baisse des exportations et hausse des importations vers les pays de l’OCDE (hors UE)
Les pays de l’OCDE (hors UE) viennent en deuxième position avec une part de 12,56 % des importations de l’Algérie en provenance de ces pays et de 19,81 % des exportations de l’Algérie vers ces pays.

Par rapport aux neuf mois 2012, il y a lieu de signaler une baisse des exportations réalisées avec cette région. Elles passent de 14,81 milliards de dollars US à 9,8 milliards de dollars US, soit une diminution de 33,78 %. En revanche, les importations en provenance de cette même région ont enregistré une hausse de l’ordre de 13, 54%, soit l’équivalent de 619 millions de dollars US en valeur absolue. L’essentiel des échanges commerciaux de l’Algérie avec cette région est réalisé avec les U.S.A (7,05 %) suivis de la Turquie (4,14%) en ce qui concerne les exportations, et respectivement de 4,38% et 3,91% pour les importations en provenance de ces pays.

Les autres régions:
Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les autres régions restent toujours marqués par des faibles proportions.
Le volume global des échanges avec les «autres pays d’Europe», (hors UE et OCDE) affiche une augmentation de près de7, 7 % de leur part du marché par rapport aux neuf mois2012, passant de 1, 03 milliard de dollars US à1, 1 milliard de dollar US.

Les pays du Maghreb(U.M.A), quant à eux, ont enregistré une hausse de 34,45% par rapport aux neuf mois 2012. Le volume global des échanges commerciaux avec ces pays est passé de 2,08 milliards de dollars US à 2,80 milliards de dollars US.