vendredi 16 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > National > Soutien à la production nationale : contrats programmes avec des entreprises nationales

Soutien à la production nationale : contrats programmes avec des entreprises nationales

Des contrats programmes seront bientôt signés entre le ministère des Travaux publics et trois entreprises nationales, à savoir la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), l’Entreprise nationale des matériels de travaux publics (ENMTP) et l’Entreprise nationale de production de matériels agricoles trading PMAT, toutes spécialisées dans la mécanique.

A la faveur de ces contrats, les entreprises en question livreront plus de 2 100 unités d’engins et matériels de travaux publics dont le montant global dépasse les 7 milliards de dinars, précise un communiqué du ministère.

Différents types de véhicules utilitaires, auto-balayeuses, camions, chargeurs, pelleteuses, et rouleaux compresseurs, seront concernées par le contrat de livraison.

Le communiqué du ministère précise que ces livraisons seront pluriannuelles et à un échéancier corresponderont «en temps voulu et en qualité aux besoins du ministère des Travaux publics», et ce, en application des contrats de marchés d’application qui suivront les contras programmes.

Ces contrats comprennent en plus de la livraison de matériels de travaux publics, la prise en charge par ces entreprises de la formation de plusieurs agents du ministère ainsi que la réparation des engins et la mise en place de services après-vente. Pour mieux préciser les contours de cette opération, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, s’est réuni avec les premiers responsables des entreprises concernées.

Lors de cette rencontre, le ministre a expliqué la démarche du gouvernement pour soutenir la production nationale et l’encouragement de la consommation et l’utilisation des produits algériens. Le ministre précisera que ces contrats s’inscrivent dans l’optique de soutien et qu’ils visent, d’une part, à privilégier les produits nationaux de qualité tout comme ils permettront de renforcer les moyens d’entretien et de maintenance du réseau routier.

Par   Yasmine Meddah