jeudi 19 juillet 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > LaUne > Smail Bouzeghaya, directeur général d’El Moumtaza II « Nous sommes les premiers dans l’utilisation des nouvelles technologies »

Smail Bouzeghaya, directeur général d’El Moumtaza II « Nous sommes les premiers dans l’utilisation des nouvelles technologies »

 

Quand il avait repris cette ancienne briqueterie étatique, dans le cadre de la privatisation, elle était dans un état  désastreux.  « Il nous a fallu quatre années pour la transformer. Autant dire que nous avions commencé à zéro car, il n’y avait rien de récupérable dans cette usine »  nous raconte Smail Bouzeghaya directeur général de la tuilerie El Moumtaza II, sise à Boudouaou dans la wilaya de Boumerdes. Aujourd’hui, cette tuilerie est la première unité en Afrique du nord en matière de technologie utilisée dans la fabrication de la tuile.

Pour arriver à ce résultat, la voie n’était pas aisée. En plus de l’état lamentable de l’usine, qui a nécessité des années de travail pour la remettre enfin sur pied, il y avait aussi une grande difficulté. Celle de pouvoir accéder à un crédit bancaire pour passer à l’étape de la production. «  nous avons réalisé cette tuilerie dans le cadre de l’ANDI mais, il faut dire que mise à part l’exonération des droits de douanes et de la TVA dont nous avions bénéficié dans le cadre de ce dispositif pour encourager l’investissement, il nous a fallu plus de trois ans pour que la BDL accepte enfin de nous financer. Cette procédure prend beaucoup de temps car, la banque ne vous concède le crédit que si elle s’entoure d’un maximum de garanties. Après l’obtention du crédit bancaire nous avions commandé les équipements nécessaires pour la production en 2010 » explique Smail Bouzeghaya. Après toutes ces péripéties, le démarrage effectif de l’usine se fait en 2014. Un éventail de quatre produits, entre autres, les tuiles romaines et les tuiles marseillaises et leurs accessoires y sont fabriqués, avec une nouvelle technologie qui donne à ces tuiles une qualité certaine. « Nous travaillons sur l’engobage, c’est une technique qui intervient au moment de la teinte. Grâce à cette technique, nos couleurs sont plus prés des teintes naturelles. C’est ce qui distingue notre produit ». Avec un potentiel de production de 12 millions de pièces  par an et une excellente qualité de ses produits, l’entreprise pense à l’étape suivante qui est celle de l’exportation «  il y a une forte demande en tuiles. Ceci nous encourage à aller vers l’exportation. Dans cette optique nous avons entamé une démarche de certification pour nous permettre d’être présent à l’international. Ceci dit, nos produits sont certifiés par le CETIM ». Cependant, Un seul point noir au tableau. Il est impossible pour les responsables de cette usine d’envisager un deuxième projet ou de s’agrandir «  quand nous avions lancé notre projet, l’étude a été faite à partir de l’argile de notre carrière à Boudouaou. Ces derniers temps, on nous a dépossédés de la moitié de cette carrière qui nous appartient, les papiers le prouvent, nous l’avons achetée en même temps que l’usine. Nous ne baisserons pas les bras pour reprendre notre bien » affirme le directeur général d’El Moumtaza II.

K.M.B.