mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Management > Marketing > SIFTECH 2012 : Un retour et des promesses

SIFTECH 2012 : Un retour et des promesses

Après 14 années d’absence (le dernier s’est tenu en 1998), de longue attente, le Salon international du futur technologique, SIFTECH, placé sous le patronage du ministre de la Poste et des TIC et organisé par Krizalid Communication, était, du 5 au 7 juin 2012 dernier, de retour cette année à Oran (avec pour théâtre le Centre des conventions d’Oran), à l’occasion d’une 13e édition chargée de symboles.

Pour trois jours donc et l’opportunité offerte au public d’aller à la découverte des dernières des dernières innovations technologiques et les équipements les plus récents en matière de traitement et de stockage de l’information, de son transport et sa sécurisation, de sa diffusion et de la vulgarisation du savoir-faire associé pouvait-on, entre autres, tirer comme enseignements d’un rendez-vous certes devenu certes incontournable en raison des grandes avancées enregistrées dans le domaine  mais qui s’est fait, pour diverses raisons, désirer.

Trois jours durant lesquels les visiteurs ont eu ainsi à choisir, chacun selon ses besoins, entre les poids lourds à utiliser comme serveurs ou comme postes de travail pour les infographes et les web-designers, les PC d’entrée de gamme pour la famille ou les petites entreprises, les portables (laptops et notebook) pour les cadres et les professions itinérantes et les tablettes et  smartphones, compléments pratiques pour les plus mobiles, comme annoncé d’ailleurs par un des organisateurs  de la manifestation (Krizalid Communication en l’occurrence) lors d’une conférence de presse où il faisait également part du nombre (ils étaient plus de 70) d’exposants invités à l’occasion, à mettre en évidence, outre les logiciels et solutions qui ont occupé une place de choix lors de ce salon, nombre de matériels informatiques «économes en énergie, généreux en capacité de stockage et audacieux en techniques d’affichage y compris en 3D» reconnaissent les spécialistes présents.

Une occasion aussi pour des entreprises algériennes, à l’instar notamment de Big Informatique, Technosoft, ou Leader Soft, reconnues pour leur position de leaders et activant déjà depuis des lustres sur le marché,   de faire connaître au grand public leurs gammes de produits connus sur le marché national aussi bien pour leurs performances que pour leur stabilité.

On aura également noté la présence en force de près d’une vingtaine de 17 start’up spécialisées dans les solutions de paiement électronique, les solutions de géolocalisation ou de «tracking», les solutions de «SMSing », de téléconférences, les applications mobiles, les boutiques en ligne et bien d’autres créneaux innovateurs assez bien apprécié lors de ce rendez-vous oranais qui aura drainé la grande affluence, pas seulement parmi les curieux venus se familiariser avec des produits faisant désormais partie du quotidien.

D’autant plus que les télécommunications n’étaient pas en reste de cette fête des TIC, les opérateurs de téléphonie fixe et mobiles ayant décidé de marquer leur présence par une participation remarquée avec la présentation de différents produits et services convergeant informatique, téléphonie et audiovisuel avec un usage intensif d’Internet.

Un SIFTECH 2012 dont le retour a été salué unanimement à l’heure où, justement, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, qui tente une percée par ailleurs notable, pour ne pas dire remarquable dans le pays, est répandue à grande échelle dans le monde.

On notera qu’un espace atelier a été mis, comme le veut la tradition, à la disposition des participants venus aborder les différents thèmes d’actualité

Par Rabah Mazigh