mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Dossiers > Selon le FCE : L’indice n’a pas bougé depuis septembre 2011.

Selon le FCE : L’indice n’a pas bougé depuis septembre 2011.

Le climat des affaires en Algérie est resté «stable» durant les six derniers mois, selon l’indice du Forum des chefs d’entreprises pour la performance de l’entreprise algérienne (IFPE 40).

L’indice, qui évalue tous les six mois la performance des entreprises algériennes privées sur la base de 40 supports et 400 points, est ainsi resté à «-372 points», soit la même notation attribuée par le forum des chefs d’entreprises (FCE) en septembre 2011.
Le résultat des mesures décidées par le Gouvernement en 2011 dont la suppression du contrôle technique obligatoire des marchandises aux frontières avait en septembre 2011 fait gagner à l’indice 10 points, la suppression du Crédit documentaire au profit des producteurs (-5 points), les facilitations de l’accès au foncier industriel (-4 points), l’autorisation d’exporter les céréales (-3), la mise en place du couloir vert (-1) et la dépénalisation de l’acte de gestion (-1).
« Globalement, notre indice pour mars 2012 n’a pas bougé depuis septembre dernier et c’est normal » fait remarquer Réda Hamiani lors d’une conférence de presse tenue à Tlemcen. Le président du FCE espère « l’installation » prochaine du Conseil national de la concurrence et la concrétisation du couloir vert pour améliorer le climat des affaires en Algérie
Un climat des affaires «idéal» sera noté à «0 point», selon le même indice qui mesure les progrès réalisés dans sept secteurs : commerce, finances-banques, industrie, exportation, investissement, droit et dialogue économiques
Selon le président du FCE une amélioration sensible du climat des affaires en Algérie permettra au secteur privé d’exporter entre 7 à 8 milliards de dollars hors hydrocarbures par an et faire augmenter la croissance du pays de 4 à 5 points»,
Pour rappel l’IFPE 40 a été lancé par le FCE en janvier 2011 avec une notation de référence de «-400 points». Cet indice, conçu autour d’une quarantaine d’indicateurs représentant, chacun, un obstacle ou une contrainte vécue au quotidien par les entrepreneurs nationaux, est un instrument témoin permettant de mesurer, au fur et à mesure, les progrès effectifs ou attendus sur le terrain du climat des affaire
La première évaluation, faite en septembre dernier, a montré une amélioration du climat des affaires en Algérie, l’indice ayant gagné 28 points, passant de -400 à -372 points.

BTPH et industries hors agroalimentaires : L’Indice de confiance global perd 10 points

Selon l’enquête mensuelle « Baromètre » élaboré par le forum des chefs d’entreprises l’indice de confiance global, tous secteurs d’activités confondus,
aura enregistré au mois de mars un recul de 10 points par rapport au mois de février.
Le constat est la résultante de la baisse d’activité notamment dans le secteur du BTtPH et celui des industries hors agroalimentaires. Aaussi, l’indice de confiance de ces deux importants secteurs économiques est entré dans une phase négative après s’être maintenu dans la zone positive plusieurs mois durant.
L’enquête précise que pour le secteur du BTPH, l’indice du mois encours affiche une valeur de -24 points contre +6 points pour le mois de février et que pour les industries autres qu’agroalimentaires, l’indice a affiché -5 points en mars contre + 7 points en février.
Concernant les industries agroalimentaires, il est relevé un climat favorable au développement de l’activité qui se manifeste depuis le mois d’octobre 2011. Climat qui s’est renforcé durant ces trois derniers mois et qui s’est traduit par un indice de confiance positif au courant de ces derniers six mois, d’une part, et par une progression régulière qui le fera passer de +3 points en octobre 2011 à 22 points en mars 2012.
Le secteur des Services affiche également un indice positif pour le deuxième mois consécutif. Toutefois, cette période reste insuffisante
étant assez courte pour pouvoir conclure à une amélioration durable du climat des affaires concernant ce secteur. L’examen des résultats par région, révèle un renversement de tendances pour la région Ouest dont l’indice passe pour la 1ére fois dans la case positive avec +2 points en mars contre -7 en février, mais aussi pour la région centre qui pour la première fois, après 6 mois, enregistre un résultat négatif avec -4 points contre +17 points en février.
Dans l’Union européenne, les effets de la crise économique sont toujours présents, l’indice de confiance de l’ensemble des pays de l’Union est passé de -5,3 points à -7,1 points en mars.

Par Kamélia Hamadeche