samedi 23 juin 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > Eau > Ressources en eau: Houcine Necib dévoile les grands axes de sa politique

Ressources en eau: Houcine Necib dévoile les grands axes de sa politique

Renforcement de l’investissement hydraulique, équilibre dans la distribution de l’eau potable et éradication des points noirs, notamment en milieu rural et dans les zones montagneuses. Telles sont les grandes orientations du ministre des Ressources en eau, Houcine Necib, dévoilées  lors du regroupement des  cadres du secteur de l’eau, consacré à  l’évaluation et l’amélioration du service public », organisé, ce matin, au siège du ministère à Kouba.

En chiffres, il a révélé que « 9 nouveaux barrages d’une capacité de 500 millions m3 seront lancés en 2018, pour suppléer à l’apport des 75 barrages fonctionnels, d’une capacité totale de 8.07 milliards de m3. Le secteur dispose aussi de 11 stations de dessalement d’eau produisant 2.1 millions m3 par jour, 177 stations de traitement et d’épuration pouvant traiter jusqu’à 400 millions m3 destinés majoritairement à l’irrigation, mais aussi aux secteurs économique et industriel ».

Faisant le parallèle de la situation du secteur hydraulique entre 1999, date d’investiture de Abdelaziz Bouteflika, et 2007, Necib a déclaré que « le taux de raccordement des ménages aux réseaux AEP a atteint 92% en 2007, alors qu’il était de 78% en 1999, la dotation moyenne en eau potable par jour et par habitant avoisine les 180 litres, contre 123 litres en 1999, alors qu’elle a atteint et  même dépassé les 300 litres là ou la gestion est confiée à Seaal (326 litres à Tipaza, 302 litres à Alger), et aussi 270 litres à Constantine ( à  l’actif de Seaco) et 191 litres à Oran (Seor) ».

Unifier la gestion de l’eau au niveau des 1541 communes en intégrant les 567 nouvelles APC qui seront, désormais, prises en charge par l’Algérienne des eaux (Ade), en concert avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales (Micl) est un des objectifs du programme du ministre des ressources en eau , qui connait très bien ce secteur.

C’est par une  série de recommandations que le ministre a clôturé le regroupement des cadres de son secteur. Le renforcement de l’implication des PME/PMI issues de l’Ansej et de la Cnac dans la politique du secteur de l’hydraulique visant l’amélioration du service public, particulièrement en direction des zones déshéritées  est de l’avis de Houcine Necib une priorité. « Dire que l’Algérienne des Eaux (Ade) couvre 851 communes à travers le pays, est un leurre ! Son champ d’intervention ne touche, en vérité, que les chefs-lieux de communes, les agglomérations secondaires et les zones éparses et enclavées de celles-ci en sont relativement pénalisées du fait du maillage insuffisant de ses unités, comptant plus d’agents de sécurité que de releveurs », a indiqué le ministre qui préconise  « le  recours, massif et systématique, aux PME/PMI issus du financement de l’Ansej et de la Cnac, qui doivent, en la circonstance, disposer de véhicules-ateliers, pour toucher les régions dont la distribution et le transport de l’eau potable restent à désirer ».

Pour le ministre il est temps d’établir une nomenclature des tâches à exercer au profit des entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’aide à la création d’emplois et d’entreprises.

« La gestion de proximité verra, donc, la mise en place des unités mobiles de surveillance des réseaux et des recherches de fuites, la maintenance des équipements, réseaux et installations, l’information, la communication et la sensibilisation en direction des citoyens », a précisé Houcine Necib avant de déclarer que notre pays« a gagné la bataille de la mobilisation de l’eau, ce qui m’a conforté , par ailleurs , dans cette idée , ce sont les forums régionaux et internationaux auxquels j’ai pris part, et où il a été souligné que l’Algérie se porte bien»

Zaid Zoheir