mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Divers > Relation entreprise-université: le FCE organise la 2 ème edition

Relation entreprise-université: le FCE organise la 2 ème edition

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) organise, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, la deuxième édition de la Journée sur la relation entreprise-université sur le partenariat et la recherche en entreprise.

L’événement qui aura lieu le 19 mai, à l’hôtel Méridien d’Oran, coïncide avec le 60e anniversaire de la Journée de l’étudiant. Cette rencontre vise à «améliorer la compétitivité des entreprises (…) et l’employabilité des diplômés», souligne un communiqué du FCE.

L’organisation patronale a institué un prix consacrant la meilleure thèse de doctorat qui sera attribué aux lauréats à cette occasion. Au programme de la Journée, également, la signature de conventions de partenariat entre des entreprises membres du FCE et des universités et  centres de recherche.

Le Forum des chefs d’entreprises s’est tracé comme objectif «la mise en place d’une stratégie de développement basée sur le savoir-faire économique et fondée sur la créativité, la flexibilité, la rapidité et la qualité», indique le communiqué du FCE qui veut axer sa stratégie sur l’éducation et la formation, la recherche et l’innovation, et les TIC. «Le tout doit être articulé sur la dynamique de la relation université-entreprise dans le cadre d’un système national d’innovation (SNI)», explique le communiqué. «Il est nécessaire, note-t-on, de concevoir un SNI qui permette un véritable décollage de l’innovation, de capturer un potentiel dormant d’innovation et des gisements de créativité qui ne demandent qu’à s’exprimer dans l’industrie».

Le partenariat entre le FCE et l’université doit être «pérenne» et «articulé autour des objets et des objectifs concrets impliquant les deux parties», précise le FCE, qui voit la solution dans le recours à «des expériences réussies menées par des PME dynamiques ou par de grandes entreprises publiques et privées» et la «capitalisation des relations prometteuses universités-entreprises qui se sont développées ces dernières années».