mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Management > Ressources Humaines > Relance des PME en Algérie

Relance des PME en Algérie

Revalorisation du rôle des associations professionnelles

L’éligibilité des entreprises algériennes dans les marchés étrangers, l’européen notamment, est devenu un facteur indispensable quant à l’acquisition de nouveaux contrats. Autrement dit, le renforcement de l’importation de nos produits. Ces paramètres démontrent qu’une mise à niveau du tissu économique est devenue incontournable quant à une véritable ouverture du marché national sur les économies développées.

L’Agence nationale de développement de la PME (ANDPME) vient ainsi de signer un protocole de partenariat avec l’association générale des entrepreneurs
algériens (AGEA) portant sur la mise à niveau des entreprises et ce, en présence du directeur général de l’agence Rachid Moussaoui ainsi que du président de l’association Mouloud Kheloufi. Cet accord s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de l’environnement immédiat de la PME et du renforcement du rôle des associations professionnelles dans le paysage économique du pays.

En ce sens, ce protocole d’entente permettra aux entreprises à la recherche de partenariat à l’étranger, de bénéficier d’aides financières et d’un accompagnement pour une meilleure gestion de leur projet. Pour ce faire, une enveloppe de 386 milliards de dinars a été consacrée à ce dispositif avec, pour objectif, de relever le niveau des PME algériennes d’ici l’année 2014.

S’agissant du volet relatif à l’appui que pourra apporter l’AGEA aux associations professionnelles (AP), un programme annuel prévisionnel (PAP) devra être élaboré durant l’année en cours par le ministère de tutelle avec, pour objectif, le renforcement des capacités immatérielles des associations. Le programme en question, visant à relever le niveau d’intervention pour garantir une meilleure efficience, comprendra l’élaboration de diagnostics et de plans de mise à niveau pour des associations professionnelles. De même qu’il est prévu la mise en oeuvre des plans de mise à niveau avec l’application des protocoles d’accords signés entre l’ANDPME et les AP ainsi que les organisations professionnelles.

Cette mise à niveau concernera près de 318 sociétés sur les 1 800 dossiers d’adhésion déposés pour adhérer à ce programme. Il s’agit principalement
d’entreprises activant dans le secteur du BTPH avec 58% des PME désirant intégrer le programme, suivi par l’industrie avec 19% des demandes, le secteur des services qui représente 12%, l’agroalimentaire avec seulement 3% alors que les TIC se retrouvent à la dernière position avec seulement 1% de PME.

Par Serine Belhadj