mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Services > Transport et Logistique > Projets ferroviaires: l’Anesrif signe deux protocoles d’accord avec des sociétés allemande et portugaise

Projets ferroviaires: l’Anesrif signe deux protocoles d’accord avec des sociétés allemande et portugaise

L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) a signé mardi deux protocoles d’accord avec une société allemande et une autre portugaise pour concrétiser un partenariat dans le domaine de l’assistance à la gestion des projets ferroviaires et la réalisation de projets de lignes à grande vitesse.

Les accords ont été signés en présence du ministre des Transport, Boudjemaa Talai et les ambassadeurs d’Allemagne et du Portugal à Alger.

Ainsi, le premier protocole d’accord qui a été signé par le directeur général d’Anserif, Azzedine Fridi et le directeur des relations internationales de DB Engineering&Consulting GmbH, une filiale de la Deutsche Bahn AG, Michel Auli,  porte sur l’assistance à la maîtrise d’ouvrage pour l’Anesrif dans le domaine ferroviaire, notamment la gestion et le management des projets.

“Ce partenariat nous permettra de développer une approche concertée dans l’assistance générale et spécialisée des travaux en cours de réalisation ou de renouvellement ainsi que des études de nouvelles lignes à réaliser et à électrifier”, a indiqué M. Auli lors de la cérémonie de signature.

Soulignant l’importance du marché algérien dont la présence de DB Engineering&Consulting GmbH remonte à 1961, le même responsable a indiqué que cet accord permettra aussi d’établir un partenariat d’assistance mutuelle et de partager les expériences et pratiques dans le secteur ferroviaire dans les deux pays.

Le deuxième protocole d’accord a été signé par M. Fridi et le PDG de la société portugaise Teixeira Duarte-Indenierie&Construction SA, M. Pedro Teixeira Duarte.

Dans ce cadre, les deux parties vont mettre en place un partenariat visant la réalisation des travaux de voie, d’électrification et de maintenance des lignes ferroviaires à grande vitesse.

Les deux protocoles d’accords prévoient la création de deux sociétés mixtes selon la législation algérienne régissant l’investissement étranger et qui donne la majorité de l’actionnariat (51%) à la partie algérienne et 49% au partenaire étranger.

Intervenant lors d’un point de presse, M. Talai a souligné l’importance de ces deux accords étant donné que la création de sociétés mixtes de droit algérien permettra la formation dans l’exploitation des lignes ferroviaires à grande vitesse.

“L’exploitation de ce genre de lignes doit se faire dans de meilleures conditions parce que la sécurité au sein de ces infrastructures exige une maîtrise de toutes les techniques”, a dit le ministre.

Il a rappelé dans ce sens que 2.300 kilomètres de lignes électrifiées seront réceptionnées en 2017. Le transfert de ces projets par l’Anesrif vers la Société nationale du transport ferroviaire demande une maîtrise de technologie.

“Donc, ce partenariat va aider l’Algérie à maîtriser la gestion et l’exploitation de ses projets ferroviaires”, a-t-il résumé en soulignant l’importance des projets ferroviaires engagés par l’Algérie.

Le plan national de lignes ferroviaires porte sur 12.500 kilomètres. Hormis les 4.200 km déjà achevés, 2.300 km sont en cours de réalisation et 6.000 km en phase d’étude.