lundi 18 juin 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Divers > Programme « Blanche Algérie » : la ministre ordonne une enquête

Programme « Blanche Algérie » : la ministre ordonne une enquête

La ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem Si Amer, a révélé mardi que le programme « Blanche Algérie » n’avait pas été mené à bien, faisant remarquer que plusieurs projets ont été détourné de leur vocation initiale « et ont été indûment confiés à certaines parties ».

La ministre a précisé que « le programme ‘Blanche Algérie’, destiné initialement à la lutte contre la pauvreté et le soutien aux chômeurs, a enregistré plusieurs dépassements », soulignant que « plusieurs projets n’ont pas profité aux ayants droit ».

Mme Meslem a ordonné de mener une ‘‘enquête approfondie’‘ pour connaître les causes ayant privé les chômeurs et les nécessiteux des projets en question.

Le programme Blanche Algérie qui vise l’insertion des chômeurs et des nécessiteux dans le milieu du travail en leur permettant de créer leurs propres micro-entreprises spécialisées dans l’environnement.

5.999 micro-entreprises et 47.992 postes de travail provisoires ont été créés pour la période allant de janvier 2015 au premier trimestre 2016, a rappelé Mme Meslem.

En 2016, le secteur verra la création de 3.042 micro-entreprises au titre du programme ‘‘Blanche Algérie’‘, susceptibles de générer 24.336 postes de travail provisoires pour une enveloppe financière de l’ordre de 10,5 milliards de DA, a indiqué Mme Meslem.

Il sera également question de prendre de nouvelles dispositions pour adapter les projets inscrits au titre du programme ‘‘Blanche Algérie’‘ avec les nouveautés des marchés publics des micro-entreprises, en partenariat avec l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM).

L’année 2016 verra aussi le lancement du programme d’aide à domicile dans le cadre de la poursuite du partenariat avec l’Agence nationale d’emploi de jeunes (ANSEJ), et la prise en charge de 155.732 contrat d’intégration pour les diplômés et 429.906 personnes dans le cadre du dispositif d’activité d’insertion sociale (DAIS), a souligné la ministre.

Le ministère envisage le financement de 1.217 projets grâce à une enveloppe financière de 4.403 millions de Da dans le cadre des plans de développement social intégrés, au profit des citoyens résidant dans les régions éloignées.