vendredi 20 juillet 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > LaUne > Produits pharmaceutique : Une facture de 3 milliards d’euros en 2015

Produits pharmaceutique : Une facture de 3 milliards d’euros en 2015

La 9ème  édition des Débats du Forum des chefs d’entreprises (FCE) a reçu ce mardi  messieurs Mohamed Ayad, directeur général de la Pharmacie centrale des hôpitaux, et Hammou Hafed, directeur général de la pharmacie au ministère de la Santé, qui ont animé un  débat sur la politique des pouvoirs publics en matière d’industrie pharmaceutique

Pour ce qui est de son développement, Ayad a fait savoir l’existence du plan d’extension de l’activité de la PCH, à la fois sur le plan commerciale et du développement de la production pharmaceutique.

Hammou Hafed, DG de la pharmacie au ministère de la Santé, a, pour sa part, axé son intervention sur l’industrie pharmaceutique en Algérie, en indiquant que 143 unités de production pharmaceutique sont opérationnelles dont 80 pour les médicaments. Pour ces derniers, M. Hafed a fait une analyse comparative entre 2010 et 2015. Selon lui, en 2010, le nombre de médicaments enregistrés était de 5 800 dont 1/3 était composé de produits fabriqués localement.

Alors qu’en 2015 le nombre de médicaments enregistrés est de 4 269 (après assainissement de la nomenclature) dont 54% de produits fabriqués localement. La facture globale des produits pharmaceutiques en 2015, a-t-il ajouté, comprend l’ensemble des produits pharmaceutiques (médicaments, dispositifs médicaux, réactifs ou produits dentaires), qu’ils soient fabriqués, importés ou conditionnés, par des opérateurs publics ou privés, a été de 3 076 827 965 euros, dont 2 792 466 956 euros facture du médicament. «La part du médicament importé a baissé de 4,435 % pour l’ensemble des opérateurs, privés et publics (PCH et IPA).

La part du médicament conditionné a baissé de 61,563% et la facture globale de l’importation de produits pharmaceutiques a, quant à elle, et pour la première fois, baissé de 7%, soit 132 541 208,50 euros. La part du médicament fabriqué a augmenté de 10,36%.