mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > International > “Panama Papers” : Ali Haddad bénéficiaire économique de KOGC

“Panama Papers” : Ali Haddad bénéficiaire économique de KOGC

Après Mohamed Réda Meziane, fils de l’ancien Pdg de Sonatrach, et  Ali Benouari, ancien ministre délégué au budget,  c’est au tour de Ali  Haddad, patron du groupe ETRHB et président du Forum des Chefs d’entreprises d’être « épinglé » dans les dossiers des “Panama Papers”, révélés par le journal Le Monde.

Ali Haddad apparaît comme le bénéficiaire économique d’une compagnie enregistrée par Mossack Fonseca en novembre 2004 aux îles Vierges britanniques. Kingston Overseas Group Corporation (KOGC) administré par  Guy Feite, un Français établi au Luxembourg  qui gère par ailleurs une société offshore au Panama pour le compte d’Abdeslam Bouchouareb, précise le journal français.

Ce même titre  soutient que KOGC dispose d’un compte ouvert dans une agence de la banque HSBC située à Londres , dans le luxueux quartier de Knightsbridge. Selon les documents consultés par le consortium de journalistes à l’origine de ces révélations, le revenu déclaré au cours de l’année précédant l’ouverture du compte, en février 2008, était de 67 000 livres sterling (environ 88 000 euros à l’époque) et le revenu prévu pour les douze mois suivant l’ouverture du compte était de 2,43 millions de livres  sterling.

Le Monde rapporte que le nom du patron du groupe ETRHB Haddad n’est apparu qu’à l’occasion d’un inventaire réalisé par Mossack Fonseca, qui a contraint Guy Feite à communiquer dans un courriel datant du 13 avril 2010 les noms des bénéficiaires économiques de quelques 70 compagnies administrées par sa société, la Compagnie d’étude et de conseil (CEC). CEC a alors informé son fournisseur de compagnies offshore qu’Ali Haddad était le bénéficiaire économique de KOGC.