mercredi 14 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Entreprise > Un Produit > Mauboussin expose ses diamants à Alger

Mauboussin expose ses diamants à Alger

Bien qu’il soit embryonnaire, le marché de luxe en Algérie s’offre depuis quelques jours une nouvelle marque, Mauboussin en l’occurrence. Une première en Algérie dans le domaine de la joaillerie de luxe spécifiquement. La création de la maison Mauboussin remonte à 1827.

Il y a maintenant prés deux siècles que Mauboussin a décidé de casser les tabous du luxe pour devenir l’une de ses références.

La maison s’est investie notamment dans l’usage des diamants, d’émeraudes et de saphirs. Depuis 2002, la marque s’était appliquée à démocratiser ses collections en offrant un meilleur rapport qualité/prix.

La maison Mauboussin est réputée surtout pour ses bagues de fiançailles modernes et intemporelles.

Ces bagues ont toujours été le point fort du joaillier. Pour preuve, il suffit de prononcer dans les couloirs du luxe « Chance of love » pour se rendre compte dans quelle dimension la bague est une religion dans la maison Mauboussin.

Cette bague est le best-seller de la marque, vendue à plusieurs milliers d’exemplaires dans le monde. Cette marque débarque dans notre pays grâce à Choukri Djoudi, propriétaire d’une master franchise pour le développement de Mauboussin en Algérie.

Conscient de l’adhésion générale autour de cette marque emblématique de la place Vendôme, Choukri Djoudi se fixe l’objectif de réaliser un chiffre d’affaires d’un million d’euros par an.
Pour ce faire, le propriétaire de la franchise pour le marché algérien entent tisser un réseau de boutiques à même de rendre la marque plus proche et plus accessible aux Algériens.

En ligne de mire, Alger, et Constantine dès l’année prochaine. Viendront ensuite d’autres villes, à l’instar de Setif, Tlemcen et Annaba, qui se verront briller grâce aux étoiles de Mauboussin.

C’est ainsi que les best-sellers de Mauboussin ont été exposés pour la première fois en Algérie, dont « Chance of love », cédée à seulement 125 400 DA, « le premier jour » à 61 000 DA.

Dans la gamme des accessoires, il y a lieu de citer, notamment, la montre « Amour le jour se lève » toute en nacre et diamants avec son bracelet en satin, cédée à 54 900 DA, un autre chef d’œuvre de la maison Mauboussin. Ainsi, la marque vient de révolutionner le monde de la joaillerie en Algérie avec, sur les étals, des produits très raffinés et luxueusement fabriqués.

D’autant que le marché du diamant est toujours inexploré en Algérie, contrairement au marché de l’or.

Par Lynda Touati