jeudi 15 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > Regional > Mascara : Un plan contre l’érosion du sol à Béni Chougrane.

Mascara : Un plan contre l’érosion du sol à Béni Chougrane.


Le phénomène affecte les terres et l’irrigation.

La région des Béni Chougrane dans la wilaya de Mascara, qui s’étend sur une superficie de 166 000 hectares, est de plus en plus minée par l’érosion qui touche ses terres et ne manque pas d’affecter l’agriculture et l’irrigation.

Ceci est très inquiétant d’autant que la région comprend des communes où habitent 14 000 habitants vivant tous de l’agriculture et de pacage.

Cette érosion visible à l’oeil nu est le résultat de la fragilité du sol.

Les rainures larges et profondes, qui en résultent, font que le tronçon touché devient, par la force des choses, stérile dans la mesure où rien ne pousse désormais. Plusieurs facteurs se réunissent pour provoquer ces érosions.

Il s’agit de la nature du sol calcaire qui est davantage fragilisé par les eaux de pluie et les vents. Il faut savoir aussi que cette région connaît une très faible pluviométrie, 400 mm par an, dans ses meilleures performances. Résultat : les nappes phréatiques ne sont pas suffisamment alimentées, ce qui donne un couvert végétal plutôt faible. Il ne représente que 10% de la superficie de la région.

D’autres facteurs, humains ceux-là, ont concouru à aggraver la situation. Il s’agit du pacage illicite qui a participé encore plus à l’appauvrissement du couvert végétal. Le système agricole non adapté à la région et surtout l’absence d’arbres fruitiers ont favorisé le phénomène.

Il faut dire aussi que plusieurs initiatives ont été prises par la conservation des forêts de la wilaya de Mascara, pour contrer ce fléau.

Trois programmes, lancés entre 1995 et 2013, ont permis la plantation de 2471 hectares d’arbres rustiques, 6643 arbres fruitiers ainsi que la réalisation de 140 000 m3 de corrections torrentielles pour réduire l’écoulement des eaux.