mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Services > Transport et Logistique > M.Meziane Idjerouidene : « On aspire à développer le long courrier »

M.Meziane Idjerouidene : « On aspire à développer le long courrier »

Rencontré en marge du déjeuner presse organisé à Alger par Aigle Azur le 17 janvier dernier, Meziane Idjerouidène, directeur général d’Aigle Azur, a bien voulu répondre aux questions de DZEntreprise.
Dans ce bref entretien, le jeune directeur d’Aigle Azur revient sur l’ouverture du capital de la compagnie aérienne à un partenaire chinois, les nouvelles dessertes de la compagnie, dont le long courrier, et la formation du personnel.

DZEntreprise : Vous avez annoncé au cours de cette rencontre la participation de HNA dans le capital d’Aigle Azur que visez-vous par l’introduction du groupe chinois dans votre entreprise familiale ?

M. Meziane Idjerouidene : D’abord, il faut savoir qu’on reste majoritaire ; le management et la direction restent en place. Ce que l’on vise c’est le développement du long courrier, les mois et les années à venir, l’intérêt c’est de pénétrer un nouveau marché vers l’Asie au départ de la France.
Ce partenariat permettra à Aigle Azur de se positionner sur un marché de compétition internationale, et au groupe HNA de disposer d’un partenaire reconnu en Europe et de bénéficier de sa capacité d’innovation et de ses compétences sur les nouveaux marchés émergents.

DZEntreprise : Il est généralement difficile pour une entreprise familiale d’ouvrir son capital à des « étrangers » et à hauteur de 48%. Qu’est ce qui a motivé cette décision ?

M. Meziane Idjerouidene : Ça serait mentir que de dire qu’il n’ y a pas d’affect, ce n’est pas toujours facile, et franchir le pas exige que l’on mette de coté les sentiments ; ce qui doit primer, c’est la pérennité de l’entreprise et c’est pour cela que l’on a fait le choix de s’adosser à un groupe qui est du métier.
L’idée n’était pas de financer, mais de rester dans le corps de métier qui est le notre, le transport aérien, nous avons eu beaucoup de propositions que nous avons évacuées.
Il faut être pragmatique, avec le développement des compagnies low cost, notamment sur le bassin méditerranéen, la concurrence est de plus en plus rude sur les vols court et moyen-courriers, avec ce partenariat nous allons développer le long courrier.

DZEntreprise : Aigle Azur va donc desservir Pékin ?

M. Meziane Idjerouidene : Nous travaillons sur l’ouverture de la ligne, je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant.Cela devrait se faire dans quelques mois. Nous allons également acquérir un nouvel appareil.

DZEntreprise : Depuis juillet dernier votre compagnie dessert Moscou à partir de Paris, comment les Algériens accueillent cette nouvelle ligne et combien sont-ils à rallier Moscou à partir d’Alger via Paris ?

M. Meziane Idjerouidene : Vous savez c’est encore tout frais, techniquement nous nous organisons ; nous sommes passé de quatre fréquences hebdomadaires au quotidien depuis novembre dernier.
Trop tôt pour faire un bilan. S’agissant du nombre de clients qui se sont rendus à Moscou via Paris à partir d’Alger sur notre compagnie, je n’en ai aucune idée, je sais qu’il y a un intérêt sur cette ligne et nous y travaillons .

DZEntreprise : Avec un prix attractif ?

M. Meziane Idjerouidene : Pourquoi pas ! Mais je vous l’ai dit, c’est encore tout frais.

DZEntreprise : Aigle Azur a mis en place depuis décembre dernier une desserte à destination d’Alger au départ de l’aéroport de Roissy…

M. Meziane Idjerouidene : Remis, et ce n’est pas exclusivement Paris-Alger, il y aussi Oran, Annaba et Hassi Messaoud et nous l’avons fait pour répondre à la demande des voyageurs du nord de la France et d’Ile de France, c’est une ligne qui a été très bien accueillie, nous restons donc à l’écoute de nos passagers tout en renforçant notre réseau.

DZEntreprise : En parlant de réseau, 2013 verra- t-elle l’ouverture de nouvelles lignes, vers et à partir de l’Algérie ?

M. Meziane Idjerouidene : Plutôt renforcer, on adoptera le programme quand le besoin se fera ressentir.

DZEntreprise : Vous n’avez pas manqué au cours de cette rencontre avec les directeurs des médias et les journalistes de mettre en exergue l’intérêt que porte votre compagnie à la ressource humaine, au recrutement, quelle est la part des locaux ?

M. Meziane Idjerouidene : Elle est importante. Depuis juillet 2012, nous avons mis en place l’auto- assistance sur onze escales, et ce, avec nos propres moyens. Pour ce faire, nous avons a recruté 350 personnes et dispensé une formation d’ordre technique, sûreté, accueil des clients, etc.
Il faut savoir qu’Aigle Azur privilégie la formation en Algérie, après quand il s’agit de formation aux métiers spécifiques qui n existe pas sur place, nous faisons appel à la ressource en interne ou en externe.
Le plus important, c’est qu’il y ait le transfert de technologie.
Tous les investissements que nous avons faits doivent bénéficier à tout le monde !

Aigle Azur a réussi à se hisser dans l’espace aéronautique hexagonal au rang de leader français sur les destinations du pourtour méditerranéen et nord-africain.
« Un succès exceptionnel, qui ne doit rien au hasard … », soutient-on à Aigle Azur où l’on met en évidence
« la politique de proximité cultivée par une présence forte sur le terrain, à l’écoute du public et de ses habitudes ».

Aigle Azur par les chiffres :
– 2éme compagnie aérienne régulière française
– 330 000 000 euros de chiffre d’affaires
– 1 800 000 passagers en 2011
– 800 collaborateurs
– 300 vols par semaine
– 40 points de vente Aigle Azur
– 23 destinations
– 12 Airbus de la famille A320

Destinations :
Aigle Azur a réussi à se hisser au rang de leader français sur les destinations du pourtour méditerranéen tout en développant son réseau sur l’Afrique de l’Ouest et plus récemment l’Europe de l’Est.
L’Algérie, destination phare de la compagnie, jouit d’une couverture optimale avec 11 villes desservies au départ de Paris (Orly et Charles de Gaule) et des régions : Lille, Lyon, Marseille, Mulhouse, Toulouse, Bordeaux et Nice.
Le Mali est desservi par la compagnie avec 3 vols par semaine à destination de Bamako.
Le Portugal représente la deuxième destination vedette d’Aigle Azur ! Lisbonne et Porto, qui connaissent un engouement grandissant, sont desservies en vols quotidiens ; Funchal à raison de 2 vols par semaine depuis Paris (en partenariat avec SATA) et à raison d’1 vol par semaine de Lyon en période estivale ; Faro avec 1 vol par semaine en période estivale et plus récemment les Açores (en partenariat avec SATA).

Partenariat :
La Russie nouveauté 2012 est desservie depuis le mois de juillet à raison de 14 vols par semaine au départ de Paris Orly – Sud à destination de Moscou –Vnukovo et Domodedovo.
La liaison est assurée en collaboration avec la deuxième compagnie russe Transaero Airlines Le 18 décembre dernier, les compagnies françaises Aigle Azur et Corsair International ont signé un accord leur permettant de mettre en résonance leurs réseaux
respectifs pour favoriser les correspondances à l’aéroport parisien d’Orly.
Une multitude d’opportunités nouvelles de correspondances s’offre ainsi aux clients des deux compagnies qui ne résident pas à Paris.
Par exemple, les passagers au départ de Dakar au Sénégal avec Corsair pourront, avec un seul billet, être acheminés à Moscou en Russie en effectuant leur premier tronçon sur Corsair et le second sur Aigle Azur pourra facilement se rendre à Montréal avec un seul billet comportant un trajet Alger – Orly sur Aigle Azur et enchaîner un Orly – Montréal sur Corsair.

Par Saida Azzouz