samedi 15 décembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Automobile > Luxury Motor Works : BMW bientôt de retour sur le marché algérien.

Luxury Motor Works : BMW bientôt de retour sur le marché algérien.

Orphelin de BMW depuis une année et demie, le marché algérien s’apprête à accueillir de nouveau la prestigieuse marque allemande, au grand bonheur de ses nombreux fidèles, friands de voitures de luxe et de sensations fortes.
Un retour sous escorte de Luxury Motor Works (LMW), entreprise née d’un accord conclu entre Abu Dhabi Motors (ADM), un des meilleurs représentants de BMW dans le monde, et l’homme d’affaires algérien Djamel Mehri.

Le temps de décrocher l’agrément définitif et les gammes BMW et Mini viendront prendre place dans les showrooms de LMC dont les responsables s’attèlent depuis plusieurs mois à mettre en place des infrastructures et des structures à même d’assurer une représentativité en rupture avec le passé et réellement digne des standards du groupe BMW AG. Pour ce faire, le nouveau représentant du groupe allemand pourra compter sur l’expérience et le savoir-faire avéré de l’émirati ADM dont il s’inspirera pour ses activités de commercialisation et de service après-vente.

Comprendre qu’il est question de transposer le schéma de fonctionnement d’ADM en Algérie et de l’adapter, le cas échéant, à la réalité du terrain.

Mais quelles seraient réellement les actions à mener pour réhabiliter le label BMW dont la représentation de plusieurs années avant la rupture était loin des standards internationaux et avait fatalement fini par altérer l’image de BMW en Algérie ? Une question que nous avons posée à Alain Sykora, DG de Luxury Motor Works.

«Nous devons en fait tout reconstruire, à commencer par la confiance», nous répondra-til.
« Nous savons déjà que beaucoup d’Algériens affectionnent particulièrement la marque. Certes, ils ont été déçus par la représentation mais ils restent de fervents passionnés du produit BMW.

L’ancien distributeur a failli en matière de support et de prise en charge des besoins des clients, et le constructeur a reconnu cette défaillance et a pris la décision difficile de se séparer d’un concessionnaire partenaire», fera remarquer Sykora avant d’énumérer les actions à mener dans le cadre de cette « confiance » à rétablir entre la marque et ses fervents passionnés.

«Luxury Motor Work s’engage à mettre en place des infrastructures à la dimension du prestige de la marque tant au niveau des show rooms que des ateliers de service après-vente, les magasins de pièce de rechange, la formation des personnels, l’outillage etc. Notre objectif est d’offrir au client algérien les mêmes standards de services que le client BMW et Mini à travers le monde», explique le même responsable, avant de préciser que l’entreprise qu’il dirige «vise l’excellence dans le service et la satisfaction de la clientèle».

Ces maîtres mots trouveront leur plein sens et leur portée effective dans une démarche organisationnelle en conséquence qu’ALM est en train de mettre en place depuis déjà plusieurs mois à travers un investissement versé au compte de showrooms de prestige qui permettront de mettre en valeur les modèles BMW et Mini, d’un service après-vente digne des prestations BMW et d’autres services inédits en Algérie.

Sur ce dernier registre, M. Sykora cite la garantie de 5 années ou 100 000 km avec entretien périodique (révisions, consommables et main d’oeuvre) durant cette période de garantie sans contrepartie financière pour le client.

Pour ce qui est des modèles BMW destinés à la commercialisation sur le marché algérien, LMW va mettre le paquet, et son DG annonce d’ores et déjà la couleur.

« On compte importer toute la gamme BMW à l’exception de l’Active Tourer qui arrivera bien plus tard.
La nouvelle série 1, la série 2, la série 3 relookée, la série 4 sans la coupée, la série 5, la série 6 et la série 7 en attendant la nouvelle génération.
Pour les SUV, on aura la nouvelle X1, X3, X4 et X6. Nous commercialiserons également les M3, M4, M5, M6 et XM4 et XM6», détaille-t-il.

Le 1.5 hybride la BMW i8 élu Moteur international de
l’année 2015 Le titre de «Moteur international de l’année 2015» a été remporté par le trois cylindres 1.5 turbo hybride la BMW i8 qui a totalisé 274 points.
Le jury composé de 82 journalistes issus de 35 pays a jeté son dévolu sur le moteur du constructeur allemand pour ses performances exceptionnelles, 0 à 60 km/h en 4,5 secondes pour une consommation de 2,1 l/100 km et des émissions de 49 g/km de CO2.
La distinction de BMW met fin au règne des trois dernières années consécutives du 1.0 litres EcoBoost de Ford.
Ce bloc a tout de même réussi à se classer en seconde position, talonnant de près le moteur du vainqueur avec 267 points.

Par   Rachid Beldi