mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > International > L’Etat tunisien s’apprête à céder ses parts dans Tunisiana

L’Etat tunisien s’apprête à céder ses parts dans Tunisiana

Confisqués à Sakher El Materi.

Un appel d’offres international a été lancé par le ministère des Finances pour la cession des 25% de Tunisiana confisqués à Sakher El Materi par l’Etat.

A la mi- décembre, les appels d’offres s’avéraient infructueux, puisque toutes les offres des fonds d’investissement ont été jugées jusque-là insuffisantes.

Deux offres financières, présentées par deux fonds d’investissement libyo-qatari et italo-luxembourgeois pour l’acquisition de la part de l’Etat tunisien dans le capital de l’opérateur téléphonique Tunisiana, ont été retenues.

Au total, huit offres ont été présentées par des fonds d’investissement mondiaux pour l’acquisition des 25% de l’Etat dans le capital de Tunisiana, valorisée à près de 1 milliard de dinars.

Cependant, considérant que les offres présentées à ce jour ne sont pas rentables, l’Etat tunisien a fait savoir qu’il renonçait à la cession en attendant de meilleures propositions.

Pour rappel, Tunisiana est le premier opérateur privé de la téléphonie mobile qui propose des services sur le marché tunisien depuis 2002.

Jusqu’en 2010, l’opérateur était détenu par le groupe égyptien Orascom Telecom qui est racheté par Wataniya Telecom, filiale de Qatar Telecom, et deux groupes tunisiens (le groupe Princesse El Materi Holding et Délice) pour un montant de 1,2 milliard de dollars.
Ainsi, Wataniya Telecom devient l’actionnaire majoritaire de Tunisiana avec 75% des actions.

Les autres 25% des actions reviennent aux groupes tunisiens. Après la fuite d’El Materi lors de la révolution tunisienne, l’État prend le contrôle de ces parts de Tunisiana.