jeudi 20 septembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Services > Transport et Logistique > « Les Algériens sont exigeants quant à la qualité d’une carrosserie »

« Les Algériens sont exigeants quant à la qualité d’une carrosserie »

PATRICE STAUB, DIRECTEUR D’EXPLOITATION CHEZ IVAL, A PROPOS DE LA LOCATION FINANCIÈRE

Par  Sara Chabi

il est indéniable que le marché de véhicules poids lourds enregistre une croissance conséquente vue la croissance économique du pays et l’évolution des projets et infrastructures. Il est certain aussi que le client algérien, après s’être rué sur certaines marques de véhicules lourds en raison de leur  disponibilité, ou séduit par l’attractivité des prix, révise ses critères d’évaluation et d’acquisition  d’un  engin.

« J’ai remarqué que le client algérien devient exigeant quant à la qualité d’une carrosserie spécifique et il est dommage qu’il ne puisse pas, faute d’un financement adéquat, acquérir un matériel de qualité », tient à relever   Patrice Staub, directeur d’exploitation chez IVAL,  que DZEntreprise a sollicité pour faire un round-up sur l’évolution du marché de véhicules lourds en Algérie et de la place d’Iveco sur le dit marché.

Au cours de l’entretien,  le directeur d’exploitation d’Ival, spécialisée dans la distribution de camions des travaux publics et d’autres engins mécaniques,qui ne cache pas sa passion pour les camions en confiant qu’il possède une collection miniature de quelque 300 camions et autres engins, aborde la question du marché algérien du véhicule industriel, la formation du personnel, le service après-vente, les véhicules chinois et les crash test, mais aussi et surtout la difficulté à concrétiser le  crédit-bail et la location financière.

« Quand j’ai pris mes fonctions, il y a trois ans, je m’étais fixé comme objectif de développer le crédit bail et la location financière avec Iveco. Je me suis très vite rendu compte  que les banques ne jouaient pas le jeu. Notamment, les banques françaises agréées en Algérie. Pourtant, c’est une prestation très courante en France.» Notre interlocuteur se désole du fait que les établissements financiers n’encouragent pas la location financière.

« La location pure, comme cela se fait en Europe pour certaines professions, comme la fabrication et la distribution des produits laitiers. On met à la disposition de ces entreprises  des véhicules en location avec lesquels ils peuvent faire un certain kilométrage. Tout est compris dans la location sauf le conducteur et le carburant.»

Un procédé qui, affirme le directeur d’exploitation d’Ival, qui a fait ses preuves ailleurs et qui a permis de déveloper l’activité du transport.

Néanmoins, cet obstacle n’a pas empêché Ival de grignoter chemin faisant des parts du marché.

La démarche commerciale de l’entreprise, que dirige Mourad Bairi, s’articule autour de la qualité du produit , le service après-vente et la formation des chauffeurs. « Il faut savoir que la marque Iveco est très appréciée des clients,  pour sa robustesse  et par le fait qu’elle ne soit pas bourrée d’électronique, pour le châssis cabine elle est  100% Iveco. C’est un produit qui peut durer plus de 10 ans.»

Un produit qui, soutient notre interlocuteur, qui comptabilise plus de 30 ans d’expérience dans le camion, est aux normes de sécurité puisqu’il a subi tous les crashs tests nécessaires.

« Ce qui n’est pas le cas des camions industriels asiatiques, d’ailleurs, ils ne sont pas commercialisés en Europe », souligne Patrice Staub, qui indique qu’Ival va faire un nouveau classement des concessionnaires et en recruter de nouveaux car, estime-t-il. « Être agent voiture et  agent poids lourds, ce n’est pas la même chose, le service après- vente est plus pointu » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.