mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Divers > Les accidents coûtent à l’Algerie 100 milliards de dinars par an

Les accidents coûtent à l’Algerie 100 milliards de dinars par an

Qualifiant les chiffres relatifs aux accidents de la route en Algérie d'”effrayants”,le ministre de l’interieur et des collectivités locales Nouredine Bedoui  a rappelé qu’au cours de l’année 2015, pas moins de 35.000 accidents ont été recensés avec un total de 4.610 morts et de 55.994 blessés.

Les accidents coûtent au pays une centaine de milliards de dinars par an, révèle une étude réalisée par l’université de Batna et présentée lors de cette journée d’études.

Lors de son intervention, le professeur Fares Boubaker, de cette même université, a précisé que le chiffre de 100 milliards DA concernait l’année 2015, mais qui pourrait être considéré comme une moyenne pour les années précédentes.

Selon cet enseignant universitaire, un accident routier coûte 2,2 millions DA en moyenne, tandis que le coût engendré par le décès d’une personne suite à un accident routier est de l’ordre de 11 millions DA.

Le calcul du coût des accidents se base sur de nombreux paramètres dont le coût de prise en charge des blessés et de réparation des véhicules, le coût des embouteillages engendrés par un accident ainsi que le gain qu’aurait pu apporter à l’économie de son vivant une personne décédée suite à un accident routier.

Il a également été indiqué que les assureurs remboursent une moyenne de 45 milliards DA annuellement, soit un autre paramètre pris en considération dans le calcul du coût des accidents routiers.

En outre, le coût des pertes financières dues aux accidents de la circulation représente 0,15% du PIB.

Lors de cette rencontre, il a aussi été relevé que durant le premier trimestre de l’année en cours, 6.759 accidents ont été enregistrés contre 7.663 à la même période en 2015, soit une baisse de près de 12%.

Entre janvier et mars derniers, 886 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circulations contre 918 à la même période de l’année 2015, soit une baisse de 3,5%.

Le nombre de blessés est passé à 10.063 personnes contre 11.919, représentant un recul de 15,6% entre les deux périodes de comparaison.