mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Zapping > L’Entreprise nationale des appareils de mesure et de contrôle (AMC) se repositionne

L’Entreprise nationale des appareils de mesure et de contrôle (AMC) se repositionne

Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 3,8 milliards DA en 2011

Après avoir perdu sa place sur le marché national à la fin des années 1990, L’Entreprise nationale des appareils de mesure et de contrôle (AMC) a réussi à développer ses performances et à réaliser une croissance positive garantissant sa pérennité fait remarquer son PDG, Noureddine Hamouda, au cours d’un point de presse qu’il a animé pour annoncer que l’entreprise qu’il dirige a réalisé, en 2011, un chiffre d’affaires de plus de 3,8 milliards de DA, soit une croissance de 19% par rapport à l’exercice précédent.

« Le montant de la valeur ajoutée annuelle de l’entreprise a atteint à la même période 1,6 milliard de DA permettant un bénéfice net de 666 millions de DA, contre 591 millions de DA en 2010 », a précisé le PDG de cette entreprise, qui, en 2011, a obtenu le certificat ISO de gestion de la qualité.
L’AMC produit des appareils de mesure, de commande, de protection, et de régulation dont les compteurs d’électricité et d’eau, des disjoncteurs et des distributeurs de carburants pour stations-services de qualité éprouvée par le marché.

Elle exporte pour 2 à 2,5 millions euros vers l’Europe du Sud, la Mauritanie, l’Irak, le Maroc et la Côte d’Ivoire, a précisé son responsable. A partir de juillet prochain, cette filiale du groupe Sonelgaz prévoit de lancer le projet de compteur contrôlé à distance qui devra générer 50 emplois nouveaux et qui sera commercialisé vers la fin de l’année, a-t-il ajouté.

Entre 1980 et 2011, l’AMC a produit plus de 8 millions de compteurs électriques, 3 millions de compteurs de gaz, 8 millions de disjoncteurs et 16 000 distributeurs de carburants pour stations-services. Ses parts sur le marché national varient entre 60 et 85% selon la catégorie de produits, a souligné M. Hamouda qui a attribué les performances de cette entreprise à la réussite de sa mise à niveau, les hautes technologies adoptées et son système de veille économique et de contrôle des coûts.

Pour rappel, l’AMC est issue de la restructuration organique de Sonelgaz en 1983. En 1989, une entreprise indépendante avec un capital de 1,4 milliards de DA avant d’être transformée en 2010 en filiale du groupe Sonelgaz.

Par Sabrina Mouloud