mardi 23 octobre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Entreprise > Arts & métiers > Le design : Un atout pour la performance économique

Le design : Un atout pour la performance économique

L’expérience de l’utilisateur, prise en charge par le designer, fera que la valeur n’est plus dans l’objet mais dans la valeur d’usage.

Le design s’implique dans la recherche marketing parce qu’il s’agira de connaitre les nouvelles perceptions du consommateur induites par la forme du produit ou du service offert.
Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à observer l’évolution du design confiné pendant de nombreuses années dans ses espaces d’expression marqués par l’ornementalisme et le fonctionnalisme (par les objets de l’artisan qui propose d’allier art et industrie  et  l’apport des sciences pour  être fonctionnel à l’exemple de l’architecture).

C’est dans un contexte de crise économique que le design apparait en tant que profession (crise de 1929). Les producteurs prennent en effet conscience du rôle que peut jouer dans le succès commercial la forme des produits.
C’est alors l’émergence du design industriel.

Chaque époque a développé son style en matière d’objet ou de produits. L’entreprise ne peut donc évacuer cette constatation et se doit donc de l’inscrire dans son système d’information. Comme nous l’avons signifié plus haut, le design est l’initiateur du changement dans la société (l’esthétique des  abris de bus ou des cabines téléphoniques est un exemple de l’impact du beau dans le paysage urbain).

Pour revenir à l’exemple des showroom, le design peut être un atout pour la performance économique (à défaut d’études d’impact nous nous appuyons sur les commentaires des dirigeants de l’entreprise).

Ainsi, le design intervient toujours pour des problèmes liés à la stratégie de l’entreprise. Seul, il n’est pas une compétence clé pour l’entreprise mais intégré à sa stratégie il le devient.

Les relations entre design et management dans l’entreprise partent des schémas conceptuels pour construire un modèle convergent : le design-mangement qui va consister à implanter le design dans l’organisation de l’entreprise ou comment combiner design et démarche stratégique. Dans la perspective managériale, il s’agira d’enrichir le design des nécessités de la gestion en explorant toutes les ressources du management afin de rendre plus efficace le design en entreprise.

Il ne s’agira pas de lancer des campagnes de communication orientée entreprise mais de répondre durablement aux besoins réels des clients de l’entreprise en leur donnant l’occasion d’apprécier l’utilité des produits ou services qu’elle offre.

Parce qu’il faudra vivre avec ce que l’entreprise produit, l’expérience de l’utilisateur est indispensable dans la démarche du design management.

Une stratégie de survie

Le design management est donc cet ensemble d’outils opérationnels qui va permettre une gestion optimale du design dans l’entreprise.
Ce n’est donc pas seulement un produit, c’est un travail de l’image globale de l’entreprise.

Comme signalé tout au début de l’article, il englobe le double caractère: dessein et dessin. C’est-à-dire conception du projet et réalisation ou création. Nous pouvons citer Steve Jobs, pour Apple, pour mieux comprendre cette association entre manager et dessein de l’entreprise. Et demain, pourquoi pas, des designers algériens associés au futur de nos PME.

L’innovation s’affirme de plus en plus comme une stratégie de survie. Elle implique donc des processus, des services et de nouvelles manières de communiquer. Il s’agira de penser «en mode design» pour explorer de nouvelles possibilités, pour oser.

Nous conclurons en rappelant les différents domaines du design : design d’espace ou d’environnement, design de produits, design de conditionnement et design de communication ou graphique. Le design d’espace englobe l’aménagement des lieux de l’entreprise, de tout espace qui la représente physiquement (showroom, unités de production, siège…).

Le design de produit très connu du grand public par ses images très mode et très avant-gardiste que l’on retrouve à travers certains objets tels que les meubles, les abat-jours, les voitures….Le design de conditionnement, appelé souvent packaging, qui consiste à concevoir des emballages forts en signes, couleurs et images, pour les produits fabriqués industriellement.

C’est l’approche visuelle qui marque la première réaction du consommateur. Le design de communication est tout ce qui englobe le logo et la charte graphique de l’entreprise, de ses marques et de ses produits. Et quand nous parlons de design global, c’est parce que toute entreprise est un système de formes et que chaque forme correspondra à l’un des domaines du design.

Et à  chacun de ses domaine va correspondre une porte d’entrée du design en entreprise : la DG pour la création du siège, la Direction marketing pour le conditionnement ou l’image du produit, la Direction Commerciale pour la promotion des ventes, la Direction de Communication pour l’image de l’entreprise et la Direction production et Recherche et Développement pour les projets d’innovation-produit…..

Par Redouane   Mohammedi