mercredi 13 décembre 2017
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Automobile > Largus.dz pour coter les véhicules d’occasions
Lancement Largus. 17docx

Largus.dz pour coter les véhicules d’occasions

C’est fait ! Notre confrère Mourad Saadi, qui,  il y a plus de 2  décennies a  lancé le Mensuel de l’automobile, premier magazine algérien consacré au monde des 4 roues, avant même que  le marché de l’automobile ne  prospère,  concrétise un autre projet, consacré celui-là au monde de l’automobile d’occasion. Un monde qu’il décortique et suit de très près,  par le truchement d’enquêtes et de sondages depuis plus de 2 ans, si bien que sa fille,  qui l’accompagne dans cette nouvelle aventure en a fait une  thèse de master et que le groupe Argus le repère, le suit et en fait un partenaire.

http://www.largus.dz, a été officiellement lancé, mercredi dernier en présence  de nombreux professionnels de l’automobile, de  la directrice du groupe Argus, Alexandrine Breton,  du directeur de développement à l’international, Fabien Lecoeuche, du premier responsable de la cote Argus au Maroc, Alexandre Allanic, et du directeur de valorisation Alain Mazzocut.

« C’est avec un nouveau regard, orienté vers le marché de l’automobile d’occasion que nous lançons ce site, notre ambition n’est pas de réguler ce marché, nous n’avons pas cette prétention, mais nous souhaitons y contribuer à travers cet outil, de mon point de vue nécessaire pour que les algériens puissent acheter un véhicule d’occasion en toute sérénité, dont il connaissent tout le parcours, la traçabilité étant  une condition pour la sécurité de l’acheteur, sachant que le marché de la pièce de rechanges regorge de pièces contrefaites. 66 % des personnes sondées se sont déclarées favorables à ce genre de plateformes. Le lancement de Largus.dz constitue une nouvelle étape dans le monde de l’automobile qui traverse une crise essentiellement marquée par la baisse des volumes due à l’arrêt des importations. »Confie Mourad Saadi, qui pour rappel a lancé il y a 2 ans sa propre cotation VO (véhicules d’occasions). L’idée étant de se positionner en attendant que le marché soit cadré par une réglementation. Les pouvoirs publics y gagneraient à plus d’un titre sachant que tel qu’il est «  conçu »  aujourd’hui’ hui, le marché de l’occasion où circulent des milliards de dinars , échappe à tout contrôle. L’offre étant loin de satisfaire la demande,  le marché des véhicules d’occasions est pris en otage par un réseau  informel qui décide des prix au gré de la demande.  D’ou les prix exorbitants des véhicules d’occasions.

Gratuit au lancement en version beta, Largus.dz qui va coter un véhicule sur le marché algérien de l’occasion sera payant en 2018.

S.A.