mardi 23 octobre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Social > Emploi > L’ANEM signe deux protocoles d’accord avec Etterkib et Ericsson

L’ANEM signe deux protocoles d’accord avec Etterkib et Ericsson

L’Agence nationale de l’emploi (ANEM) a signé dimanche à Alger deux protocoles d’accord portant sur l’intégration et la formation professionnelles des demandeurs d’emploi, l’un avec la société Etterkib (filiale de Sonelgaz) et l’autre avec le groupe Ericsson, l’équipementier suédois des réseaux de  télécommunications.

La cérémonie de signature des deux protocoles s’est déroulée en marge de la clôture de la 6ème édition du Salon national de l’emploi inauguré jeudi dernier sous le thème “l’entreprise, instrument de diversification de l’économie nationale”, et qui a été marqué par la participation d’environ 2458 micro-entreprises (ANSEJ-CNAC), au niveau national.

L’accord entre l’ANEM et Etterkib “prévoit l’intégration et l’encadrement au sein de l’entreprise Etterkib des demandeurs d’emploi inscrits à l’ANEM”.

Pour le DG de l’ANEM, Mohamed Tahar Chalal, “l’ANEM ne ménage aucun effort pour assurer l’accompagnement des demandeurs d’emploi et mettre à disposition des employeurs un maximum de candidatures afin de garantir la réussite des démarches de recrutement des entreprises”.

que “le capital humain d’une entreprise est le moteur de sa compétitivité et de son développement”.

De son côté, le P-DG d’Etterkib, Mohamed Chikhaoui, a indiqué que l’objectif de cette convention “est de faciliter l’intégration des jeunes que nous formons, mais aussi pour pouvoir bénéficier de leurs qualifications partout où nous avons des chantiers à travers le territoire national”.

 

Il s’agit également, selon le même responsable, de “former une nouvelle génération de techniciens en mesure d’assurer la relève, surtout que le groupe Sonelgaz a un programme de développement très important à travers la construction de centrales et de méga-centrales électriques”.

 

S’agissant de l’accord avec Ericsson Algérie, il prévoit l’intégration et l’encadrement au sein de l’entreprise suédoise des étudiants issus de l’Institut national des postes et des technologies de l’information et de la communication (INPTIC) sis à Alger ainsi que l’Institut national des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication d’Oran (INTTIC).

L’accord vise l’établissement de relations de coordination et de partenariat entre les deux organismes, pour répondre aux besoins d’Ericsson Algérie exprimées en termes de ressources humaines locales qualifiées dans des délais très courts.

“Il s’agit pour nous, à travers cet accord, de puiser dans la ressource humaine locale et de favoriser le transfert du savoir-faire pour encadrer les nouvelles recrues et les préparer pour répondre de la meilleure manière aux exigences technologiques du marché”, a indiqué le DG de Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki.

La cérémonie a été marquée également par la distribution de distinctions à des micro-entreprises lancées à travers les dispositifs ANSEJ et CNAC et dont l’investissement a été une réussite aussi bien par le nombre d’emplois créés que par la qualité du produit mis sur le marché national.