samedi 17 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Management > Ressources Humaines > l’ANDPME renforce les capacités immatérielles des associations professionnelles

l’ANDPME renforce les capacités immatérielles des associations professionnelles

Pour l’année 2012, l’ANDPME envisage, à travers le programme annuel prévisionnel (PAP) élaboré par le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, le renforcement des capacités immatérielles des associations professionnelles.

Pour financer cette opération, 40 millions de DA ont été consacrés pour la période s’étalant de juin à décembre 2012.
L’information a été donnée en marge de la cérémonie de la signature du protocole d’entente portant sur la mise à niveau des entreprises qui lie l’Agence nationale de développement de la PME (ANDPME) et l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) qui regroupe quelques 1200 entreprises Les entreprises du BTPH ont besoin d’un accompagnement technique et financier et de mise à niveau afin qu’elles puissent prendre en charge la réalisation de mégaprojets, confiés habituellement aux entreprises étrangères, a indiqué M.Kheloufi.

Le président de l’AGEA, souhaite la mise à niveau des ressources humaines et l’équipement de ces entreprises pour faire face à la concurrence
étrangère et la réalisation de constructions de meilleure qualité.

Pour rappel, l’ANDPME a signé 23 conventions avec les associations professionnelles, parmi lesquelles, l’Association algérienne de fabricants de colles (ACPVE), l’Organisation nationale du patronat et des entrepreneurs (ONPE), l’Association algérienne de la pêche et de l’aquaculture, l’Association des exportateurs algériens (ANEXAL) et le Syndicat algérien de l’industrie pharmaceutique (SAIP).

Selon l’ANDPME, les problèmes des associations professionnelles en Algérie se résument au manque de locaux, au financement lors de leur création, et à leur centralisation dans la capitale.

Par Rabah Nadri